Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 16:40

   "Ne confondez pas le MES avec les fonds de secours actuels MESF et FSFE"


incroyable mais hélas vrai , comment nos politiques nationaux de droite comme de gauche vont nous faire passer la pilule , agissons voir plus bas

 

 

 

aller voir ce site et agissons contre ce vol de nos libertés

 

 

 

MES, le nouveau dictateur européen

 

Ce traité établit une nouvelle administration européenne, appelée Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Ne le confondez pas avec ses prédecesseurs, les fonds de secours européens MESF et FSFE, dont on entend beaucoup parler dans les journaux télévisés ces jours-ci!!!  La FSFE a le compteur à 440 milliards d'euros pour le moment. C'est 1320 euro par euro-citoyen.

 

Le MES remplacera ces deux-là et aura autorité de vider les Caisses d'État quand elle veut et aussi souvent qu'elle veut. Le MES sera sans limite! Le Conseil du MES sera composé des 17 Ministres de Finances, qui en deviendront les Gouverneurs. C'est eux qui prendront les décisions. Les parlements nationaux n'auront rien à dire sur ce MES, ni sur ses Gouverneurs, qui bénéficieront d'une immunité à l'extrême (comme d'ailleurs tous les gens qui y travailleront.)

 

Jusqu'à ce jour Bruxelles n'a rendu public qu'un seul exemplaire du traité. En anglais! (96,5% de la population de la zone euro parlent d'autres langues!)

 

TREATY ESTABLISHING THE EUROPEAN STABILITYMECHANISM (ESM)

http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm%20treaty%20en.pdf

 

Il a été signé le 11 juillet 2011. Curieusement, aucun journal Français ou international n'y a consacré un titre. Le traité deviendra définitif après ratification par les parlements nationaux. Habituellement de telles ratifications sont une simple formalité. Il est peu probable que les parlementaires aient déjà compris que le texte signifie la fin du pouvoir suprême du parlement, celui de décider du budget. Et lorsque les Caisses seront vides, nous aussi on devra se serrer la ceinture de plus en plus pour sauver l'euro et les banques.

 

Bruxelles veut que les Parlements de la zone euro donnent leur accord avant le 31 décembre 2011.

 

Si l'on agit vite, on peut encore alerter l'opinion publique et tenter d'empêcher cette ratification.

 

article par Rudo de Ruijter
videé par Jozeph Muntenbergh

 

MES, le nouveau dictateur européen - Mondialisation.ca

MES, un coup d'état dans 17 pays

Officiellement la Banque Centrale Européenne n'est pas une organe de l'Union Européenne. *  La BCE est la propriété des banques centrales dans la zone euro. Celles-ci, à leur tour, sont indépendantes des gouvernements nationaux dans ce sens qu'elles n'en prennent pas d'ordres. Elles sont dirigées par des Conseils de personnes privées. L'euro n'appartient donc pas à l'Union Européenne, ni aux gouvernements nationaux, mais à un cartel de banquiers privés à Frankfurt, la ville des Rothschild. L'Union Européenne ne peut pas donner des ordres à la BCE, mais inversement la BCE a du pouvoir à l'intérieur de l'UE. Elle dirige le Système Européen des Banques Centrales, qui lui est bien une organe de l'UE. La BCE, ensemble avec les banques centrales de la zone euro, sont les membres de cette organe. Jusqu'où doit on aller dans la complexité pour donner le pouvoir d'une organe officielle à une entreprise privée?  




ce nouvel acte dans la privation de nos libertés est grave mais pas étonnant ,on constate que des décisions curieuses , plus que douteuses se prennent derrière notre dos dans un secret total depuis quelques années, revenons un peu en arrière avec "l'élection " surprise de monsieur Herman Achille Van Rompuy au poste de Président du Conseil européen "élu" par les chefs d'états en passant par dessus les peuples , qui est cet homme totalement inconnu ? d'où sort il ? on apprenaient peu après, que La veille de son "élection", Mr Herman Van Rompuy s'était rendu  au Château de Val Duchesse pour une réunion avec le controversé  Groupe Bilderberg où il donnait, dans un discours, sa vision quant à la gouvernance de l'Europe. tous s'expliquer

rappelons nous de la tentative de manipulation en 2005 ou par notre vote et celui des irlandais entre autre, nous avons rejeté le texte de la constitution européenne Une mauvaise Constitution...qui institué un parlement privé du pouvoir de légiférer et un gouvernement européen ni élu ni responsable devant le parlement "500 pages A4",  une constitution est un pacte , se doit être un texte simple lisible par tous!!!!

 

1;   Une Constitution doit être lisible pour permettre un vote populaire : ce texte-là est illisible.

2.   Une Constitution n’impose pas une politique ou une autre : ce texte-là est partisan.

3.   Une Constitution est révisable : ce texte-là est verrouillé par une exigence de double unanimité.

4.   Une Constitution protège de la tyrannie par la séparation des pouvoirs et par le contrôle des pouvoirs : ce texte-là n’organise pas un vrai contrôle des pouvoirs ni une réelle séparation des pouvoirs

5.   Une Constitution n’est pas octroyée par les puissants, elle est établie par le peuple lui-même, précisément pour se protéger de l’arbitraire des puissants, à travers une assemblée constituante, indépendante, élue pour ça et révoquée après : ce texte-là entérine des institutions européennes qui ont été écrites depuis cinquante ans par les hommes au pouvoir, à la fois juges et parties.


quel fut le résultat de notre rejet ?, ils nous ont pondu Le traité de Lisbonne  ils ont à peine modifié quelques lignes du précédent texte et nous l'on imposé sans référendum SARKO L'AVAIT PROMIS A SES MAITRES PENDANT SA CAMPAGNE belle preuve de démocratie ,non!!!! si par malheur on avait voté pour ,ça leur auraient permis  de nous dire dans l'avenir -vous l'avez voulu, vous avez voté pour-,"quel bande d'hypocrites"   sans notre accord rien de grave ils l'imposent quand même , "c'est pas des citoyens "incultes"qui vont bloquer leurs progrès de dictature quand même" je précise que le projet ne vient pas des politiques ,mais de leurs donneurs d'ordres,les grands capitalistes et  les patrons des méga groupe transnational ,les politiques sont qu'une mini classe de traites grassement payés là pour nous tromper et nous faire croire que par notre vote on donne une orientation politique"nous faire croire aux vertues du vote est leur rôle n°1" , ce qui n'est plus vrai depuis longtemps 

nos députés sont des traites ou des imbéciles souvent les 2 à la fois

que font nos député ou nos politiques en général? RIEN POUR LA PLUPART ILS N'ONT MEME PAS CONSCIENCE DE TOUS CA ? LEQUEL D'ENTRE EUX A LU CE TEXTE ET Y A REFLECHIS?  nos politique sont là pour nous faire passer les directives de ces commissions non élus par divers mensonges contre d'énorme avantages,salaires ,retraites pour eux etc ....et toujours plus de misére et privations de libertés pour nous

 

EXEMPLE:   La loi-cadre européenne est un acte législatif qui lie tout État membre destinataire quant au résultat à atteindre, tout en laissant aux instances nationales la compétence quant au choix de la forme et des moyens    " c'est explicite non?"

 

L’Union européenne a décidé de réintroduire la peine de mort pour les insurgés. Vous ne le croyez pas ? Les médias ne vous l’ont pas appris ? Alors asseyez-vous et attachez vos ceintures.Tous les Etats membres de l’Union européenne ont aboli la peine de mort. Lors d’émeutes, c’est la prison qui est la pire sanction qui attend les insurgés. Or le Traité de Lisbonne admet de nouveau la peine de mort pour les insurgés au sein de l’Union européenne. A la suite de la crise économique, elle s’attend à de graves troubles dans beaucoup d’Etats membres. C’est pourquoi elle tient à ce que le Traité de Lisbonne entre en vigueur le plus rapidement possible.

L’entrée en vigueur du Traité permet explicitement de «réprimer [si nécessaire], conformément à la loi, une émeute ou une insurrection». La peine de mort pourra être prononcée dans l’UE pour sanctionner «des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre». Cela a été précisé en petits caractères dans le Bulletin officiel de l’Union européenne du 14 décembre 2007 et dans les commentaires à propos de la Charte des droits fondamentauxl'article 2, paragraphe 2, de la CEDH:

 

«La mort n'est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d'un
recours à la force rendu absolument nécessaire:
a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l'évasion d'une personne régulièrement détenue;

c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»
b) l'article 2 du protocole no 6 annexé à la CEDH:
«Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions ...».
texte 17

                                                                                                                                                                          

le gouvernement français vient d'adapter son code pénal à cette nouvelle loi comme quoi ce que j'écris plus haut se confirme l'union prend des décisions et laisse aux états la compétence quant aux choix de la forme et des moyens : Le décret n° 2011-795 signé le 30 juin 2011 par François Fillon, Claude Guéant et Gérard Longuet stipule que, dans le cadre du maintien de l’ordre public, les forces de l’ordre ont l’autorisation légale d’user d’armes de guerre et de leurs munitions contre les fauteurs de trouble.

c'est aujourd'hui qu'il faut lutter contre ces lois liberticide quand la dictature sera en place ce sera trop tard! plus jamais ça est déjà là!!!!!!!

 


réaffirmons nos droits

cette loi est donc en contradiction avec la déclaration des droits de l'homme le conseil constitutionnel français et l'aspiration naturel de l'homme à la liberté la résistance à l'oppression est inhérente à l'homme de spartacus à jean moulin

l'article 2 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que :

« Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression. »

La constitution « montagnarde » de 1793 ira même jusqu'à mettre en place dans ses article 33, 34 et 35 un véritable droit à l'insurrection : Article 35

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

Le Conseil constitutionnel français trancha la question dans sa décision du 16 juillet 1971, relative à la liberté d'association : il s'agit bien d'un texte normatif de la plus haute valeur. Par la suite dans la décision du Conseil constitutionnel du 27 décembre 1974 relative à la loi de finances pour 1974, le Conseil constitutionnel s'est référé pour la première fois à la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. Puis par une décision du 16 janvier 1982 sur la loi de nationalisation, le Conseil constitutionnel a indirectement reconnu une valeur constitutionnelle à la résistance à l'oppression : en effet il a réaffirmé la valeur constitutionnelle du droit de propriété en soulignant que la Déclaration de 1789 l'avait « mis au même rang que la liberté, la sûreté et la résistance à l'oppression ».

                                                                                                                                                                       

en ce qui nous concerne ce droit est toujours d'actualité nous avons refusé leur constitution c'est nos traites de députés qui l'on voté , qu'ils ailles se faire pendre à Bruxelles si ils veulent



 

alors que faire? surtout ne plus cautionner ces traites , s'informer en recoupant l'information , s'organiser et lutter ,agir à tous les niveaux, créer un véritable rapport de force pour infléchir leurs politiques , peut être créer nos propre associations pour lutter, embryons de nos futures organisations de combat,   la situation est grave , quel avenir voulons nous pour nos enfants?


 

 

 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche

Pages