Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

EN AVANT PROPOS J'EXPOSERAIS MON POINT DE VUE SUR l'actualité , LA POLITIQUE AMERICAINE ET LES CRIMES DE L'ADMINISTRATION US APRES LE 09/11

suite aux attentats de septembre 2001 qui ont ou servis à "légitimé"une nouvelle politique agressive on a assisté à une offensive us à l'échelle planétaire ,de l'afghanistan à l'irak en passant par la libye

le coût social en occident est élevé dans cette “guerre contre le terrorisme”  Washington a réduit les libertés civiles et a modifié sa constitution pour restreindre ces dites liberté ,dans tous les pays alignés ce fut une offensive sécuritaire par exemple le"plan vigie pirate permanent etc...."au états unis Il y a maintenant 15 000 agents du FBI travaillant sous couvert, dix fois le nombre de ce qu’il y en avait lors de la guerre du Vietnam, lorsque les manifestants étaient suspectés de sympathie communiste. Comme il n’y a pas de complot terroriste à déjouer pour cette fantastique force qui travaille clandestinement, le FBI pour justifier son budget, ses alertes à la terreur et ses enquêtes invasives sur les citoyens américains , ils fomentent “des complots terroristes” et  trouvent quelques individus mentalement dérangés qu'ils médiatisent pour tenter de créer une "psychose". Par exemple, le complot à la bombe de Washington D.C, le complot du métro de New York, le complot pour faire sauter la tour Sears de Chicago, tous furent des créations organisées et gérées par des agents du FBI.

En une décennie, Washington a tué, estropié, forcé à l’exode et créé des veuves et des orphelins par millions dans six pays musulmans différents et tout cela au nom de “la guerre contre le terrorisme”. Les attaques de Washington contre ces pays constituent une pure agression et impactent principalement les populations civiles et les infrastructures de ces pays, ce qui constituent donc, des crimes de guerre d’après la loi internationale. Des nazis ont été exécutés précisément pour ce que fait Washington et ses alliés aujourd’hui.

"suite"  La guerre contre le terrorisme est-elle une fraude ?

Au cours des deux dernières décennies, d’importantes réductions dans les dépenses militaires des États-Unis et de l’Occident ont été anticipées à deux reprises : après la chute du mur de Berlin, puis dans le sillage de la crise financière de 2008. Mais à ces deux occasions "bizarrement", les dépenses militaires ont rapidement augmenté, et l’on peut percevoir parmi les facteurs contribuant à ces hausses les interventions militaires des États-Unis dans deux territoires : les Balkans durant les années 1990 et la Libye aujourd’hui.1 Dans les deux cas, il fut dissimulé à l’opinion publique à quel point al-Qaïda était un allié secret des États-Unis plutôt qu’un ennemi. La Bosnie, le Kosovo et à présent la Libye : les coûts humains de la collusion perpétuelle entre Washington et les terroristes

cette tendance et les dernières évolutions que l'on constate   avec les velléités guerrières contre la syrie et l'iran sont très inquiétante pour la paix mondiale, nous pouvons observer que de bush à Obama ce sont les intérêts "sionistes" et ceux de la city "contrôlé par un consortium dirigé par la famille rothschild"  "la City de Londrès qui a le statut d'état comme le Vatican ,elle est la première place financière du monde, la majorité des paradis fiscaux sont sous son contrôle héritage de l'empire, ces dits paradis lui permettent de contrôler toutes les activités illégal dont le trafic de drogue", en gros toute cette clique de la city "pas les petits traders" mais les Rothschilds par exemple qui contrôlent la banque centrale d’Angleterre et la BCE ou leurs amis contrôlant la fed créé par jp Morgan, Rockefeller and cie, "curieusement" aujourd'hui les états européen sont de plus en plus contrôlés par des anciens collaborateurs de Goldman Sachs de même que les plus hautes institutions européenne  ,toute cette clique font et défont des présidents européens et états uniens qui devenus leurs valets s'exécutent quand leurs maitres commandent , c'est dans ce sens que le valet camerons fait des déclarations bellicistes contre la Syrie ou l’Iran dans le but"si leur plan fonctionne" d'instaurer dans le futur des laquais à leurs soldes dans ces pays comme en libye récemment ou en afghanistan ,bosnie etc... , en France c'est avec sarkozy qu'ils ont ruiné ce qui resté de notre indépendance vis à vis de cette oligarchie financière ,nous sommes devenus une colonie sioniste, pompidou nous avait retiré notre souveraineté monétaire donné à ces banquiers "loi Rothschild du nom de son ancien employeur"spartacus.SUPERCHERIE DU TRIPLE A ET CRISE DU CREDIT

 sarkozy 40 ans plus tard a finalisé cette politique de soumission et veut nous retirer le peu qui nous reste de souveraineté politique ,l'illusion de la démocratie dont ils se targuent et qu'ils utilisent comme arme est morte en occident le cas grecque en est un bon exemple.
Franklin Delano Roosevelt l'avait compris et on peut dire qu'il a "jouer" contre cette frange de la bourgeoisie qu'il avait ciblé comme étant les responsables de crack boursier de 29 et de la ruine d'une grande partie de la population de l'époque en particulier "la classe moyenne",il les appelait les gardiens du temple et dans son discours inaugural du 4 mars 1933 il dénonçait leur pouvoir, la corruption qu'ils avaient instaurés et leurs main mise sur le monde ,pour les combattre il "promulgua la loi Glass-Steagall" son analyse est aujourd'hui redevenue pertinente ces "gardiens du temple" étant  de nouveau aux commandes et plus puissants que jamais.http://www.solidariteetprogres.org/Franklin-Delano-Roosevelt-ou-comment-gagner-la-bataille-contre-Wall-Street_03372
rappelons nous qui est derrière La création de l'état d’Israël? l’Angleterre par l'intermédiaire  de la Déclaration Balfour de 1917 faite par Arthur James Balfour, le ministre britannique des Affaires Étrangères, en accord avec Chaim Weizmann, alors président de la Fédération Sioniste et qui sera élu en 1948, président de l'état d'Israël.ce fut les prémices à de nombreuses manipulations et actes politiques anglais en collusion avec les sionistes pour créer une colonie sioniste au moyen orient financé par ces même financiers , les guerres actuelles et l'instrumentalisation de pays comme les états unis, l'angleterre ,la France .... par ce groupe d'hommes de la city est une évidence 
La Verité de la "Cité" de Londres

 


revenons au état unis et aux crimes perpétrés par cet état en partis controlé par au 20éme siécles

 

 

l'ascension de l'Amérique sur fond de guerres

  au pays de la liberté de TUER !!!!le mensonge est roi

  en construction

bien sur les états unis n'ont pas le monopole des tueries au 20ème siècles, tous les pays capitalistes ont participé à ces meurtres de masse , je précise que le stalinisme  était lui aussi du capitalisme" un capitalisme d'état" c'est à dire pour schématiser que l'état soviétique "l'administration" possédé le capital et les moyens de production et qu'ils exploitaient les travailleurs de leur état en vu d'en extraire la plus value la plus importante possible de leur force de travail , l'état était donc  monopoliste dans tous les domaines  , le capitalisme est un système économique dont les bases sont la monée et la marchandise (en occident de nombreuses entreprise furent nationalisés puis reprivatisés ça ne faisait pas de ces pays des pays avec une économie socialiste ou Communisme - )

(je reviendrais sur les systèmes économiques qui ne sont pas le sujet de cette page , mais de démontrer que le capitalisme et en particulier ses leaders ignorent la vie humaine et que ce système doit pour se maintenir passer régulièrement par des boucheries généralisés ,la guerre économique se finalise toujours par des guerres , avec des millions de morts comme résultat)


  le 20ème siècle à vu émerger les USA comme 1ère puissance économique et militaire étendant son  hégémonie sur la quasi totalité de la planète cette hégémonie, est le résultat de nombreuses guerres dont deux généralisés  (c'est la guerre qui  caractérise le capitalisme  dans le 20ème siècle)

  guerre de 14-18

l'Amérique qui se trouvait au bord de la récession en 1913, retrouva rapidement le chemin de la croissance et de la prospérité. Dès le début de la guerre, en août 1914, malgré les relations étroites qui liaient son pays au Royaume-Uni, membre de l'entente, le président des États-Unis, le démocrate Wilson, a proclamé la neutralité américaine.Les Américains ont été confortés dans cette neutralité par le fait qu'ils profitaient largement du conflit sans avoir à y participer et dans tous les domaines : financier, agricole, industriel, commercial.

les pays de l'entente ont dû faire appel aux États-Unis pour s'approvisionner en énergie, matières premières, produits industriels et agro-alimentaires, mais aussi pour emprunter.
   Les exportations américaines à destination du Royaume-Uni et de la France ont connu un essor spectaculaire.
   Les produits américains ont remplacé sur les marchés asiatiques les produits européens.
   Les États-Unis qui étaient les débiteurs de l'Europe en sont devenus les créanciers.
   Le dollar s'est trouvé renforcé par rapport à la livre-sterling et au franc.
   La Bourse de New-York a supplanté la Bourse de Londres.

Au début de 1917, deux événements ont fini par faire basculer les États-Unis dans la guerre au côté de l'Entente : la déclaration par l'Allemagne de la « guerre sous-marine à outrance », qui étendait la guerre sous-marine aux navires neutres commerçant avec l'Entente et achevait de compromettre la liberté des mers ; et l'interception par les services de renseignements britanniques d'un télégramme adressé par le ministre allemand des Affaires étrangères, Zimmermann, à son ambassadeur à Mexico, qui lui demandait de négocier une alliance avec le Mexique tournée contre les États-Unis.
   Les
États-Unis ont d'abord rompu leurs relations diplomatiques avec l'Allemagne en février 1917, puis lui ont déclaré la guerre en avril, après le torpillage de cargos américains.

 

  39 - 45  la " 2éme boucherie capitaliste Le bilan humain est dramatique : entre 50 et 60 millions de morts, plusieurs millions de blessés, 30 millions d’Européens déplacés "

VICTIMES FRANCAISE DES BOMBARDEMENT ALLIEES   "victimes collatérales"

Les statistiques officieuses alliées arrivèrent à un triste constat:
durant les bombardements diurnes effectués par les 8ème, 9ème
et 15ème US Air Force, 60% des équipages américains en moyenne,
trouvèrent leur objectif.

Pour les bombardements de nuit britanniques, 40% des équipages
localisaient leur cible.

. Pertes allemandes et françaises.

Cette très longue offensive aérienne alliée coûtera aux Allemands
de 500000 à 650000 civils tués, 800000 blessés, et 7.5 millions
de sans-abris.

En France, elle provoquera la mort de 67178 personnes,
et en blessèrent plus de 75660 autres.

 

Statistiques américaines.

Au total, sur tous les fronts, les Américains perdirent durant
cette guerre 41575 avions et 121867 aviateurs: 40061 tués,
18238 blessés, 63568 disparus ou prisonniers.

durant ce conflit, les Etats-Unis mobilisèrent
17 millions d'hommes, et perdirent 408306 tués et 670846 blessés.

 

en 1942 la guerre devient mondiale avec l'entrée en guerre des états unis "2éme guerre mondiale" bombardement aveugle de l'europe  , 

1945  hiroshima 75 000 personnes sont tuées sur le coup dont un tiers de militaires Dans les semaines qui suivent, plus de 50 000 personnes supplémentaires meurent Le nombre total de morts reste imprécis ; il est de l'ordre de 250 000 et à nagasati 75 000 des 240 000 habitants de Nagasaki furent tués sur le coup, et au moins autant d'habitants décédèrent des suites de leurs maladies ou de leurs blessures,  

1964 la guerre du "viétnam quatre millions de civils avaient été tués durant la guerre et un total d'un million de combattants communistes vietnamiens  "le défoliant agent orange On estime que près de deux millions de personnes sont touchées+ des millions jusqu'à aujourd'hui non comptabilisé , napalm et autres agents chimiques furent aussi utilisés Le bilan pour les américains est estimé à 58 217 soldats tués et 303 635 blessés. ,

soutient et favorisation de guerres civiles dans le monde de 1948 à 1990 "guerre civile en Colombie,guerre israélo-arabe,Guerre de Corée, Guatemala,Pérou , Nicaragua  , Guerre Iran - Iraq,  Panama : intervention militaire américaine,Sierra Leoneet bien d'autres"

 

 

1990-1991   2éme   guerre du Golfe

  Les chiffres divergent selon les sources   Claude Cheysson, ministre des affaires étrangères, estime à 200 000 victimes civiles pour les seuls bombardements prétendument « chirurgicaux » (International Herald Tribune, 11 mars 1991). Quant aux victimes civiles de l’embargo, qui dura plus de dix ans, elles se chiffrent, selon les sources, entre 350 000 et un million.

 

 

 

  1992-1993   Somalie : "Restore Hope" - Intervention américaine sur-médiatisée

 

 

2001    intervention en Afghanistan : 25.000 personnes ont été tuées d'une manière violente au cours des dix dernières années. Seuls 2.300 des morts appartenaient à des troupes d'occupation (parmi eux une centaine de soldats espagnols). Pour tous ces décès sont co-responsables de Bush II, Obama, Blair, Brown, Cameron, Aznar, Chirac, Sarkozy, Berlusconi, Zapatero, Schroeder, Merkel et d'autres dirigeants occidentaux, qui sont également coupables d'avoir gaspillé des milliards de dollars et d'euros dans cette aventure impérialiste désastreuses en pleine crise économique depuis 2001 les économies occidental se muent en économie de guerre "le complexe militaro industriel prend de plus en plus d'importance".

irak 2003; Une étude récente conclut que la guerre américaine a tué 655 000 Irakiens 

Le nombre estimé de morts irakiens depuis l’invasion correspond à 2,5 pour cent de la population en Irak. Si on le rapportait à la population américaine de 300 millions de personnes, cela signifierait 7,5 millions de morts, pratiquement toute la population de la ville de New York.

Le nombre de 655 000 représente les morts « en excès » causées par l’invasion et l’occupation américaines. Il correspond à la différence entre le nombre de personnes décédées depuis mars 2003 et le nombre de morts auquel on se serait attendu si le taux de mortalité d’avant la guerre était demeuré le même.

Du nombre total de morts causées par la guerre, il est estimé que 600 000 personnes sont mortes de façon violente, ce qui comprend les tirs d’armes à feu, les explosions d’automobile et d’autres engins explosifs et les frappes aériennes. De ces 600 000 morts, il est estimé que 31 pour cent, soit 186 000 personnes, sont directement causés par les forces de la coalition — c’est-à-dire que ces Irakiens ont été tués par l’armée américaine ou ses alliés. Selon l’étude, les blessures par armes à feu ont causé 56 pour cent des morts violentes — une proportion remarquablement élevée qui souligne le rôle direct de l’armée américaine.

                                                                                                                                                                                               

aujourd'hui 10/10/2011 les états unis la France et la grande bretagne viennent de s'engager dans une nouvelle guerre impérialiste en libye avec une menace sérieuse sur les pays voisin en particulier la syrie un nouveau centre de commandement unifié est créé   l'Africom

qui menace toute l'Afrique pour priver la chine de son approvisionnement en pétrole en particulier pour la libye 60000 morts sont déjà dénombré les usa s'appuie sur les mercenaires d'al qaida l'ombre d'une guerre GENERALISE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MONDE


 

agent orange

 

  vietnam

 

 

Vietnam: American Holocaust - Bombing Vietnam

 

 


 

Guerre de Corée

La partition de la péninsule   ou préparation d'une guerre fratricide


À la conférence de Yalta, Staline avait promis à Roosevelt que l’URSS entrerait en guerre contre le Japon trois mois après la capitulation de l'Allemagne ; en même temps, les Alliés avaient convenu qu’en Coré fratricidee les forces japonaises stationnées au nord du 38e parallèle se rendraient aux Soviétiques, et celles qui occupaient le Sud aux Américains.

Les Soviétiques intervinrent dans le Nord quelques jours après la déclaration de guerre au Japon, le 9 août 1945. Pour leur part, les Américains débarquèrent, le 8 septembre suivant, au surlendemain de la proclamation à Séoul d'une éphémère « République démocratique » par les partis de gauche à majorité communiste qui avaient été actifs dans la résistance à l'occupation japonaise20.

Cependant, ni les États-Unis, ni les Soviétiques, ni a fortiori les Coréens eux-mêmes ne considéraient comme définitive la partition de facto de la péninsule coréenne qui découlait de la double présence américaine et soviétique : en effet, une commission mixte américano-soviétique se mit en place dès janvier 1946, mais ses travaux n'aboutirent pas en raison de la tension croissante entre les deux Super-puissances.

En septembre 1947, les Américains portèrent la question coréenne devant les Nations unies. L’Assemblée générale de l'organisation désigna alors une commission chargée d’organiser et de superviser des élections libres en tant que préliminaires à la formation d’un gouvernement national. Toutefois, les Soviétiques, qui considéraient les Nations unies comme une organisation liée aux États-Unis (avant la décolonisation, la plupart de ses membres appartenaient au bloc occidental), refusèrent d’admettre la commission dans leur zone d’occupation.

Les partis de gauche de tout le pays, ainsi que des organisations nationalistes antiaméricaines, se réunirent à Pyongyang en avril 1948 et décidèrent le boycott de ces élections. Celles-ci ne furent finalement organisées que dans la zone occupée par les États-Unis, sous la surveillance de l'ONU ; elles portèrent au pouvoir le vieux leader nationaliste et anticommuniste Syngman Rhee, qui avait été le chef du gouvernement coréen en exil constitué en 1919. Le 19 juillet 1948, la République de Corée fut proclamée à Séoul.

En réaction, des élections non surveillées par l'ONU furent organisées dans la zone d’occupation ; elles donnèrent la majorité aux partis de gauche dominés par les communistes. En même temps, des élections clandestines se déroulèrent dans le Sud : les délégués ainsi élus vinrent siéger à Pyongyang, où l'Assemblée populaire suprême proclama la République populaire démocratique de Corée. Tout comme la République de Corée, celle-ci prétendait représenter l'ensemble de la péninsule.



et a l'avenir voila ce qu'ils nous reservent si ont ne les arrete pas

 


Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche

Pages