Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La sentence de mort émise par le Mossad à l’encontre de Vittorio Arrigoni depuis « Plomb durci » a finalement été exécutée.

Vittorio Arrigoni  Militant italien d’ISM, Vittorio Arrigoni vivait dans la bande de Gaza depuis 2008 à 36 ans,ce  militant propalestinien italien, a été retrouvé mort, pendu, vendredi dans une maison de gaza

Elle intervient quelques jours seulement après l'assassinat, de l'homme de théâtre israélo-palestinien Juliano Mer-Khamis, animateur du théâtre de la Liberté de Jénine

 

la flottille pour Gaza mai 2011 aura lieu malgré vos meurtres pressions intimidations

Gaza pleure la mort du martyr Vittorio (vidéo)

Vittorio Arrigoni avait commencé à se rendre en Palestine en 2002 et vivait à Gaza depuis 2009. Il est l'auteur d'un livre intitulé « Rester humain », écrit après la guerre de Gaza en 2008-2009.

Il était membre de l'organisation International Solidarity Movement  auquel appartenait déjà la jeune Américaine Rachel Corrie tuée par un bulldozer israélien lors d'une manifestation à Gaza en 2003.

l'assassinat de victorio est imputé à un groupe islamiste extrémiste ,ce groupe salafistes groupe jihadiste salafiste auto dénommé « The Brigade of the Gallant Companion of the Prophet Mohammad Bin Muslima », était inconnu jusqu'à l'enlèvement de vic    ce ne serait pas la première fois que les services secrets israélien se cache derrière un de ces groupes ou se déguise en arabes pour effectuer leurs sales besogne

 

le blog de vic  : http://guerrillaradio.iobloggo.com/

 

son ami Ken O'Keefe pose la question : "A qui profite le crime ?"

 

extrait de  Ken 0’Keefe ex GI et ami de vic lui aussi acteur

"Tout ce que j ai vu en israel, ce sont des lâches avec des fusils"
Ce sont les mots de Ken 0’Keefe un ancien Marine US qui vient juste d’être déporté d’Israël après avoir survécu au massacre du Mavi Marmara.

En 2002, O’Keefe a pris l’initiative de ce que d’aucun considérait comme un effort donquichottesque : un effort pour empêcher la guerre en Irak en positionnant des volontaires occidentaux comme boucliers humains sur des sites stratégiques en Irak. L’action Vérité Justice Paix (Truth Justice Peace - TJP) a échoué mais la passion d’O’Keefe pour suivre ce que lui dictait sa conscience a continué de se manifester avec la même vigueur.

Alors que j’étais emprisonné en Israël, moi et les autres nous avons été soumis à des abus sans fin et des actes flagrants de manque de respect. Des femmes et des personnes âgées ont été physiquement agressées. On nous a refusé la nourriture l’eau et l’accès aux toilettes. Des chiens ont été utilisés contre nous, nous-mêmes nous avons été traités comme des chiens. Nous avons été maintenus en plein soleil dans des positions de stress les mains attachées à tel point que le sang n’y circulait plus. Ils nous mentaient en permanence, en fait je suis impressionné par leur capacité à mentir avec désinvolture et routine, c’est vraiment remarquable. Nous avons été abusé de toutes les façons imaginables, et moi-même j’ai été battu et secoué au point que j’ai perdu connaissance… et j’ai été de nouveau battu en prison.

Dans tout cela ce que j’ai le plus remarqué c’est que c’étaient des lâches... Et pourtant je vois aussi en eux des frères. Parce que peu importe ce que sont les agents israéliens et leur gouvernement, ils restent mes frères et mes sœurs et pour l’instant j’ai seulement pitié d’eux. Parce qu’ils renoncent à la chose la plus précieuse qu’a un être humain, leur humanité.

 free palestine:

  le mossad à une nouvelle fois lâchement assassiné leurs crimes ne resteront pas impunis

  extrait   ici

 

 

La réflexion. Quand nous disons « les salafistes d’Al Qaeda /Cia/Mossad ont assassiné Vittorio Arrigoni », nous voulons dire exactement et littéralement ce que nous avons dit. Que Al Qaeda soit une créature organique des jeux de guerre d’occupation étasuniens et israéliens, même un enfant, désormais, le sait et le comprend. Ceux qui parlent du groupe de Ben Laden ou d’Al Qaeda comme d’une entité révolutionnaire qui poursuivrait les intérêts de l’islam, ou bien sont de mauvaise foi ou sont mal informés, ou ne sont pas assez attentifs à ce qui se passe sur l’échiquier géopolitique international en concomitance avec les opérations « al qaedistes ». Parce, depuis le début des opérations en Afghanistan contre les Russes, jamais une seule opération al-qaediste n’a eu lieu sans apporter avec elle une occupation militaire, une escalade guerrière, une intensification des opérations géostratégiques pour repositionner les forces sur le terrain, des pressions politiques pour conditionner des choix nationaux majoritairement répressifs et intrusifs à l’égard des libertés des citoyens. En termes plus simples, si Al-Qaeda n’existait pas, les services secrets israélo-étasuniens auraient dû l’inventer : et en effet Al Qaeda fut une créature des services, dénommée « the base » ou mieux « the data base ».

Indépendamment du fait qu’à Gaza personne ne connaît ce groupe salafiste appelé « The Brigade of the Gallant Companion of the Prophet Mohammad Bin Muslima » ; indépendamment aussi du fait que des sources gouvernementales de Gaza déclarent inexistant tout groupe de ce genre opérant à l’intérieur de la Bande (voir http://www.infopal.it/leggi.php?id=18080), si ce n’est comme micro-réalités manœuvrées par les services secrets israéliens pour créer et générer des conflits et provocations intérieurs, en comptant sur la main-d’œuvre pêchée dans le fanatisme islamique, il faut absolument se poser une question : pourquoi, pour quelle raison, de fantomatiques groupes islamistes en conflit avec le Hamas auraient-ils dû enlever un Italien pour faire pression afin d’obtenir la libération de détenus emprisonnés dans les prisons de Gaza ?

Cela n’a aucun sens. Pour faire des pressions de ce genre il aurait fallu enlever des représentants du gouvernement de Gaza ou des représentants islamiques proches du Hamas. Ou bien il aurait fallu enlever un Italien pour faire pression afin d’obtenir la libération de détenus islamistes-salafistes dans les prisons italiennes. Toute cette opération de kidnapping a autant de sens qu’enlever un Allemand pour demander la libération d’un Chinois, détenu dans les prisons chinoises.

Et pourquoi, avec tous les militants internationaux présents à Gaza, enlever justement Vittorio Arrigoni ? Devons-nous faire un reload, et revenir deux ans en arrière ? Vittorio, à la différence d’autres militants britanniques, Français, ou autres, était le seul Italien témoin de « Plomb Durci » : il avait vu trop de choses, il était en train de témoigner de trop de choses, en italien. Ses chroniques étaient rapportées dans les journaux et revues, Internet et presse écrite.

Mais surtout une condamnation à mort avait été émise contre lui par les milices sionistes, qui en avaient diffusé la communication en ligne dès le début de l’année 2009, assorties de menaces et proclamations sionistes folles. Voilà la vérité.

Sentence émise, condamnation exécutée.

Repose en paix Vittorio, restons en paix, ou comme tu dirais, toi, « restons humains ». Pour nous cela ne s’arrête pas ici. Jusqu’au bout.

* Filippo Fortunato Pilato pour TerraSantaLibera.org

 


  le père du Théâtre de la liberté Juliano Mer-Khamis assassiné

Un symbole israélo-palestinien est mort, lundi à Jénine. Le fondateur du Théatre de la liberté a été assassiné dans sa voiture par des hommes armés

Le fondateur du Freedom Theatre de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, a été assassiné le 4 avril devant son établissement. Juliano Mer-Khamis a été touché par une balle en pleine tête dans sa voiture. Il avait 52 ans. Acteur et documentariste, « Juif et Palestinien » d’après ses propres mots, il avait fondé le Théâtre de la liberté en 2006. Retour sur un symbole pour le rapprochement des peuples.

free palestine link

Procession funéraire de Juliano Mer-Khamis, mercredi 6 avril 2011

 

Palestinien, cinéaste de génie, acteur et activiste politique Juliano Mer-Khamis, 53 ans, a été abattu lundi dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie.
Selon le chef police de Jénine, Mohammed Tayyim, Mer-Khamis a été abattu de cinq balles par des militants palestiniens, mais que la police enquête toujours sur les circonstances de cet assassinat. Gilad Atzmon attends pour en savoir plus sur l'incident tragique, comme nous le savons, les FDI ont des unités spéciales qui opèrent déguisés en militants Palestiniens.
Mer-Khamis était bien connu comme acteur pour son film et ses rôles aux théâtres, à la fois en Israël et à l'étranger, et comme activiste politique, aussi.
Mer-Khamis était affilié avec le théâtre local à Jénine, établi par sa mère dans les années 1980. En 2006, Mer-Khamis a ouvert le Théâtre Liberté à Jénine, avec Zakariya Zubeidi, l'ancien chef militaire des Brigades Al-Aqsa Martyrs dans cette ville de Cisjordanie.
Sa mère Mer-Khamis, Arna Mer, était une activiste juive israélienne pour les droits des Palestiniens. Son père, Saliba Khamis était Palestinien. Mer-Khamis est né et a grandi à Nazareth.
Source Gilad Atzmon


Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche

Pages