Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 10:39

 

oussama est mort depuis quand, un an ,deux an ou plus  ou un jour ?

de toute facon ,sachons-le, quand est écrit Al Qaeda, il faut lire Cia et prononcer Mossad.

bush_oussama_ben_laden_mask_lobo_lobofakes1.jpg

  Obama tue un fantôme pour assurer sa réélection et cacher les problémes économique et sociaux de l'amérique!!!!!!!!

citez moi un seul acte attribué à al quaida qui a servis les intéréts de la cause arabe ou musulman  , pas un seul , tous ont servis directement ou indirectement les intéréts des capitalistes occidentaux soit pour partir en guerre ou pour renforcer les contrôles de sécurité contre leurs populations ou soit pour  faire des opérations contre d'autres populations et s'assurer le controle de leurs  matiéres premiéres ,   si al qaeda n'existait pas il faudrait que les service secret occidentaux l'invente!!!

 

Obama est le grand gagnant de cette annonce, le "héros" américain croit qu'il assure sa réélection   , il veut faire oublier les difficultés économique et sociales de l'Amérique aux américains,   Obama mérite le prix du plus grand menteur et manipulateur , bush est bientot surpassé "prix nobel de la paix" ce qui veut dire prix nobel de la guerre ou grand manipulateur de masse

 

"ma conviction personnelle est que ben laden est mort depuis longtemps de maladie probablement et notre petit stratége Obama en difficulté dans son pays a voulu monter une opération  médiatique pour remonter dans les sondages en utilisant la mort de ben laden à des fins de politique personnelle  "qui peut croire qu'il n'y a pas une image de ben laden mort et des soits disant combats , même pour sadam des images "pirates"de son exécution ont étaient faites malgré l'interdiction et le contrôle de toutes les personnes présentent   je sais que les masses gobe tout,  mais la c'est dur à avaler vous croyez pas ?Obama voudrait nous faire croire que les images sont trop atroces pour nous etre présenter alors que depuis plus de 20 ans ont nous présente jusqu'au gavage des enfants morts de malnutritions déchiquetés ou des images de guerre plus ignoble les une que les autres notre Obama se fout de qui ? 


ben laden serait mort hier  tuer par les commandos de la CIA et contrairement à la tradition américaine d'exhiber les dépouilles de leurs ennemis ou soit disant ennemis Ceauşescu  saddam  che guevara  etc..  là rien pas d'images pour "l'ennemi"public n°1 depuis plus de 10ans , pas de photos si ce n'est un trucage vulgaire !!!!!    quelques heure après sa mort, Obama annonce qu'il est" inhumé" en mer, immergé aurait été plus juste donc 'inhumé selon la tradition islamique d'obama ,sic .  quelle tradition ?   les musulmans sont inhumé EN TERRE tête vers la mecque ,

2. L’enterrement selon les préceptes islamiques  "trouvé via google sur wwwislam lu"

 Après que le défunt a été lavé et enveloppé dans des morceaux de linges, le corps est transporté vers le cimetière pour y être enterré. 

2.1.  Délai d’inhumation
L’enterrement est à organiser le plus rapidement possible et un délai supérieur à 48 heures entre la mort et l’enterrement ne peut être dépassé (sauf en cas de force majeure).

 2.2. Prière funéraire
Avant que le corps soit inhumé, on célèbre la prière funéraire qui est proscrite et obligatoire.

Cette  prière est généralement célébrée par un Imam au cimetière, juste avant l’inhumation. Elle peut aussi être célébrée dans un local neutre, sans signe religieux. Il est fortement déconseillé que cette prière se fasse à l’intérieure  d’une mosquée.

2.3.  L’inhumation
Les musulmans ensevelissent le mort directement dans la terre, qui est incliné sur son côté droit de façon à faire face à la Mecque .

L’islam prévoit donc un enterrement sans cercueil dans une tombe qui doit correspondre à une direction bien précise et qui doit avoir une profondeur minimale de 1,5m.

Des pierres tombales coûteuses et sophistiquées, monuments funéraires, mausolées, statues, et autres pratiques du même type ne sont pas autorisées. 

 

 

selon leurs habitudes, ils (us) diffusent rapidement une photo qui fait le tour du monde à vitesse record dans le but de prouver la mort du terroriste islamique agent de la CIA ,une fois le faux  vulgaire découvert , le gouvernement us reconnaît que c'est un  faux, bien essayé ,mais quelle "bizarre mise en scène non ? qui a fait cette image? et pourquoi?cette image trainée sur le net depuis plusieurs année

donc ou sont les morts? ou au moins ont ils une vrai photo à nous montrer!!!!!! ben-laden-mort

je fait confiance aux propagandistes us pour ratraper le coup et nous sortir des photos plus acceptables qui seront authentifier par les "plus grands expert" de la planète

 

PAR EXEMPLE RAPPELONS NOUS DE L'ASSASSINAT DU CHE  VOILA COMMENT ETAIT PRESENTE SA MORT

"Le 9 octobre, vers midi, Guevara est abattu à bout portant d'une rafale de mitraillette par le soldat Mario Teran. Il est  mort les yeux ouverts. La dépouille du Che a été transportée à l'hôpital Nuestra Senora de Malta de Villegrande. Mais avant d'exposer son corps à l'hommage des Boliviens, les autorités ont, délibérément, tenu à l'embellir. On l'a lavé, habillé et préparé selon les indications du médecin légiste, parce que nous devions prouver son identité, montrer à la face du monde que le Che avait été vaincu....] Il fallait qu'il n'y ait aucun doute possible sur son identité, car si on le présentait tel quel, sale, déguenillé, hirsute, les gens auraient eu des doutes, précise le général Prado-Salmon."avec de nombreuses photos

Fin de Che Guevara

 


de toute façon al quaida survivra à ce nouveau nouveau mensonge médiatique, cette arme est bien trop utile pour l'instant au tenants du capitalisme mondial ,

al qaida qui est le fruit des '' mensonges '' de l'administration bush pour envahir et s'approprier les paradis pétrolier tout en se débarrassant des dirigeants qui refusent de se soumettre à leur politique d'hégémonie ne peut disparaître.

 

 

 


attendons nous à un nouveau serrage de vis  :

  • Le risque de représailles(extrait d'un article du monde)

Al-Qaida et ses groupuscules vont-ils radicaliser leur action après la mort de leur leader ? Les avis sont partagés sur cette question. Le directeur de la CIA, Leon Panetta, a estimé qu'il était "presque certain que les terroristes vont tenter de venger" Oussama Ben Laden. De même, le coordinateur de la lutte antiterroriste de l'Union européenne, Gilles de Kerchove, estime qu'il faut "rester vigilant" : "En Europe ou aux Etats-Unis, une sécurité renforcée est nécessaire."

(donc plus de flics,de militaires , de caméras  et surtout plus de contrôles à tous va , vigipirate super renforcé  finis les manifs spontanés chez nous ,sécurité oblige , vive la démocratie blindé c'est à dire le fascisme camouflé   "le talon de fer nous écrase encore un peu plus , merci à al qaida doivent chanter en coeur sarko,Obama et consor")

 

 

 

  al cia

 


seul les masses croient encore en al quaida

 

documentaire de la BBC intitulé .«The Power of Nightmares"

les responsables de la CIA admettent ouvertement, qu'Al-Qaïda est une fabrication totale et complète, n'ayant jamais existé en tout temps. L'administration Bush avait besoin d'une raison qui respectent les lois afin qu'ils puissent courir après "le méchant de leur choix", à savoir les lois qui avaient été mis en place pour nous protéger de la populace et des «organisations criminelles», comme la mafia. Ils ont payé Jamal Al Fadl, avec des milliers de dollars pour soutenir l’histoire officielle d’Al Qaeda, crée par le gouvernement américain. Ainsi ils pourraient légalement attaquer un ennemi imaginaire !
le documentaire vidéo "the power of nighmares" 

 

 

attentats de londres

Commentant sur le rôle possible d'Al-Qaïda, a dit M. Blair, "Al-Qaïda n'est pas une organisation. Al-Qaïda est une façon de travailler ... mais ce qui a pour caractéristique de cette approche."

"Al Qaïda a clairement la possibilité d'offrir de la formation ... de fournir une expertise ... et je pense que c'est ce qui s'est passé ici", a dit M. Blair.

 

 



 

LE 11/09/2001       LE PLUS GRAND MENSONGE DE MASSE DU 21éme SIECLE

le 11/09/2001 les tours jumelles et la tour n°7 s'écroulent en 8 10 ET 9secondes

OUSSAMA ET SES SBIRES      OU        BUSH ET CONSORT       2 avions  pour 3 grattes ciel  

la destructruction controlé ne fait plus de doute 

 

 

 

Indices en faveur d’une participation du gouvernement des USA   "par autre vision.info"

info@autreversion.info

 
 les lois de la physique occultés

 

- free of copyrights -
Veuillez simplement citer la source de ces documents si vous les utilisez, Merci !!

 

 

Les simulations militaires ayant eu lieu le matin du 11 septembre

Plusieurs enquêteurs ont évoqué le fait que les nombreuses simulations militaires et les exercices de préparation à un désastre qui ont eu lieu le matin du 11 septembre 2001 ont pu servir de couverture aux véritables attaques. Parmi ces enquêteurs, on trouve la député Cynthia McKinney, le journaliste Webster G. Tarpley, l'économiste Michel Chossudovsky et Michael Ruppert, fondateur de From the Wilderness. Le matin du 11/9, les simulations militaires et les exercices suivants ont eu lieu sous le contrôle de l'US Air Force, NORAD, CIA, NRO, FAA et la FEMA:

  • L'opération Northern Vigilance, un exercice annuel de l'Air Force simulant une attaque russe, dans lequel les chasseurs de la défense aérienne qui patrouillent normalement au Nord-Est sont redéployés sur le Canada et l'Alaska
  • Les opérations Vigilant Warrior et Vigilant Guardian, un exercice combiné (un attaquant et un défenseur) simulant des détournements d'avions et l'injection de faux signaux d'avions sur les radars.
  • L'opération Northern Guardian qui aurait affaibli la capacité de réponse de la base aérienne de Langley.
  • Un exercice du National Reconnaissance Office, prévu à 9 h, simulant le crash d'un petit avion d'affaires suite à un problème mécanique, sur l'un des quatre bâtiments de son quartier général. Cependant, selon une porte parole de l'agence, « l'exercice a été annulé dès que la vraie attaque a commencé »

Avec au moins cinq scénarios de détournement d'avions se déroulant pendant ces exercices militaires, les radars de la NORAD et de la FAA auraient sans doute affiché un grand nombre d'avions détournés, ce qui aurait eu pour effet d'affaiblir et de retarder la réponse à une attaque réelle. La député McKinney a questionné le ministre de la Défense Donald Rumsfeld à deux reprises sur ces exercices militaires du 11 septembre, lors de son témoignage devant le Congrès.

Séismes enregistrées peu avant/durant l'effondrement

Des pointes sismiques de 2,1 et 2,3 ont respectivement été enregistrées par l'Université Columbia lorsque la Tour nord et sud ont commencé à s'effondrer. Ces secousses, qui avaient comme épicentre le sous-sol des Tours jumelles, étaient brèves mais violentes, et facilement attribuables à des explosions à la base des tours, suffisamment puissantes pour avoir affaibli d'un seul coup la structure de base des édifices et provoqué leur effondrement.

Il est à noter que dans la technique de démolition contrôlée par implosion, l'étape de la destruction de la structure de base d'un édifice est nécessaire pour entraîner la structure verticale à s'effondrer sur elle-même, une fois que le centre de l'édifice a été affaibli. Si de la thermite ou des explosifs avaient déjà été utilisés sur les "noyaux" traversant le centre de chaque tour, il ne manquait qu'une puissante explosion à la base pour déclencher l'effondrement.

 

Les Tours jumelles mises hors-tension les 8 et 9 septembre 2001 ?

Scott Forbes, un employé-cadre de la firme Fiduciary Trust, située aux 90e, 91e et 94e étages de la Tour sud a rendu un témoignage] sur quelques sites d'information alternatifs concernant la mise hors-tension d'au moins la moitié de la Tour sud du WTC durant la fin de semaine précédant le 11 septembre, et en plus de l'intervention d'une multitude de techniciens dans l'édifice.

Cette opération, qui avait soi-disant pour but de mettre à jour le système de câblage réseau sur une bonne partie de l'édifice, a nécessité la coupure du courant électrique durant 30 heures, et cela incluant la mise hors-tension de tout le système de sécurité et de surveillance par caméra de la Tour sud. Alors qu'il travaillait à remettre le réseau informatique de la compagnie en marche le dimanche 9 septembre, Forbes a noté une grande activité dans l'édifice, sur différents étages, alors que plusieurs équipes de techniciens entraient et sortaient aléatoirement, et ce alors que les caméras de sécurité étaient non-fonctionnelles et sans aucune vérification électronique de sécurité pour les personnes qui entraient et sortaient.

Cet indice donne du poids à la théorie voulant que les Tours jumelles auraient été préalablement truffées d'explosifs ou de thermite lors d'une opération secrète sous la couverture des autorités, rendant ainsi possible la destruction complète des édifices lorsqu'ils seraient frappés par les avions, moins de deux jours plus tard.

 

Démolition contrôlée des tours

L'effondrement des tours a également donné lieu à diverses spéculations. Tombant en 10 et 8 secondes, elles présentent les caractéristiques spécifiques d'une démolition contrôlée et d'une chute quasi-libre évidente.

 

Probabilité de l'écroulement vertical d'une tour

Pour certains, aucun effondrement vertical de tour n'a eu lieu sans explosion contrôlée dans l'histoire de l'architecture ; or il y a eu un tel effondrement pour les deux tours jumelles et pour la tour 7 du complexe quelques heures plus tard.

 

Un effondrement impossible en 10 secondes

Les tours jumelles ont mis 8 et 10 secondes pour s'effondrer. Une boule de billard lâchée dans le vide depuis la hauteur du WTC mettrai 8,79 secondes avant de toucher le sol. Or il est physiquement impossible, en suivant la théorie officielle d'effondrement successif des planchers, que les tours aient mis ce temps. En effet pour que le bloc supérieur ait atteint le sol en si peu temps cela suppose que les étages inférieurs n'aient offert aucune résistance. Cependant si on prend la théorie officielle, c'est le poids des étages supérieurs qui a progressivement fait céder les planchers en dessous. Or, avant de casser, les planchers auraient dû ralentir la chute en raison de leur résistance. Selon des modèles mathématiques la chute, telle que décrite dans les rapports officiels, aurait pris plus d'une minute.

Pour les plus sceptiques, il est nécessaire d'ajouter que la chute libre d'un objet ne dépend absoluement pas de sa masse (la physique le démontre très facilement). Ainsi un immeuble de plusieurs milliers de tonnes tombe aussi rapidement qu'une boule de billard (dans le cas où l'immeuble en question ne s'oppose aucune résistance à lui-même, autrement dit si les principaux organes de soutien du building ont été explosés).

 

Cas de la tour n° 7

Le bâtiment 7 n'a été touché par aucun avion, n'a subi que des dommages superficiels légers dûs à l'effondrement des Tours jumelles, et était séparé des tours par une autre tour restée debout. Quelques personnes écrivent que la vitesse de son effondrement est égale à la chute d'un objet dans le vide (sans frottements autres que ceux dus à l'air), ce qui est impossible sans implosions contrôlées. Ces éléments importants rendaient son écroulement suspect jusqu'à ce que le propriétaire témoigne en avoir autorisé la destruction contrôlée.

De plus, il est important de constater que cet immeuble abritait des bureaux de la C.I.A., des services secrets, de l'I.R.S., le bunker de Rudolph Giuliani et 3000 à 4000 dossiers sur des investigations à Wall Street.

La version officielle veut que l'écroulement soit dû à un incendie (qui, pour le gouvernement, aurait été allumé par des parties des deux tours du WTC en feu tombant sur l'immeuble) alimenté pendant plusieurs heures par des réserves d'essence. Mais jamais un bâtiment en acier ne s'est ainsi effondré à cause du feu. Par exemple lors de l'incendie du Windsor à Madrid les 12 et 13 février 2005 qui a duré près de 20h, le bâtiment fut ravagé par les flammes, mais est resté debout. De plus le rapport de la FEMAréf. nécessaire serait une « blague », vu son manque de reconnaissance de faits évidents concernant l'effondrement des trois édifices.

 

Le propriétaire du WTC dit avoir autorisé la destruction controlée de la tour 7

Rajouté le 18/04/06 : En ce qui concerne l'effondrement de la tour 7, Larry Silverstein, propriétaire de ce bâtiment et des Tours jumelles à la date des attentats, a admis dans un documentaire diffusé sur la chaîne PBS en septembre 2002 et intitulé America Rebuilds qu’il a lui-même décidé, conseillé en cela par le FDNY (Fire Department of New York) de la destruction contrôlée du WTC7 le jour de l’attaque. L’emploi par Silverstein du verbe anglais Pull renverrait au jargon désignant les destructions planifiées de bâtiments grâce à des explosifs].

 

Implosion programmée de la tour n°7 ?

De l'avis d'experts dans le domaine de la destruction de bâtiments par implosion, la vidéo de l'écroulement de la tour est sans aucun doute possible la conséquence d'un travail minutieux réalisés par des hommes de l'art, plutôt qu'une conséquence de la chute des deux tours jumelles.

Par ailleurs, l'hypothèse de la destruction programmée décidée le jour même dans un souci de préserver les personnes, biens et immeubles alentour, souffre d'une faille majeure. Il est en effet peu plausible que des experts en explosifs se soient rendus sur place, dans les flammes et le danger, afin de positionner minutieusement les explosifs, les câbles et les détonateurs afin de procéder à l'implosion de l'immeuble.

 

Cas des tours 1 et 2 (Twin towers)

L'écroulement vertical et rapide des tours est sans doute une des choses les plus controversées, des chercheurs comme Jeff King, professeur du MIT, ou très réputés comme Jim Hoffman (surface d'Hoffman), ainsi que le cabinet d'architecture Weidlinger Associates démentent la théorie de l'effondrement dû uniquement à la chaleur. Pour eux, la structure du noyau de la tour n'aurait pas pu permettre un effondrement vertical.

 

Témoignages d'explosions

De nombreux témoignages oraux (policiers, pompiers, journalistes, civils) et documents vidéos, montrent une détonation à la base de la tour 1 environ 9 secondes avant les écroulements. Une caméra qui filmait d'une autre tour à sursauté sous la vibration de l'explosion].

De plus, des survivants, ainsi que des pompiers, auraient entendu ou senti le souffle d'explosion à l'intérieur des tours, aux premiers niveaux longtemps après les impacts des avions.

Les policiers, pompiers, journalistes et civils et de nombreuses vidéos témoignent également d'explosions en série le long de la tour au fur et à mesure de la chute]. Les éléments compris dans la tour (mobilier de bureau, papiers, ordinateurs) ne permettent pas d'expliquer de telles explosions.

Certaines de ces explosions sont très violentes, expulsant des débris à plusieurs dizaines de mètres de distance. Un des piliers d'angle de la tour 1 reste debout sur plusieurs centaines de mètres pendant quelques secondes vu du village ouest de Manhattan. (cela ne permettant pas a priori de conclure quoi que ce soit).

La chute des débris et le nuage de poussière ne respecte pas les lois de la gravité d'un effondrement. La forme que prend le nuage de poussière en pain de sucre implique une propulsion des débris vers le haut depuis le sommet de la tour (une explosion). Dans le cas d'une simple chute le nuage monterait moins haut.

Dans le cas des tours 1 et 2, des explosions horizontales "en bouchon de champagne" appelées squibs dans le jargon anglais des démolisseurs, sont nettement visibles en deçà du panache de poussière au fur et à mesures que les tours s'effondrent.

En résumé, le WTC aurait été miné d'explosifs à des endroits stratégiques, explosions qui sont détectables sur les vidéos et les images disponibles.

Une hypothèse alternative aux explosifs, et non moins probable, est l'utilisation de thermate composée de thermite et de souffre entre autres pour assister à l'effondrement des tours. La thermate provocant une chaleur suffisamment intense pour mettre en fusion en l'espace de peu de temps des poutres d'acier à l'épreuve du feu telles que celles dans la structure du WTC. Son utilisation explique les traces de souffre retrouvées dans les débris ainsi que le dessin de coupe biseautée caractéristiques des démolitions contrôlées visibles sur certaines poutrelles.

Il existe également une vidéo montrant de la matière en fusion produisant des étincelles (thermite ?), quelques secondes avant la chute de la tour 2.]

 

Études du crash d'un avion de ligne sur les tours

Selon une étude réalisée en 1964 lors de l'élaboration des plans du WTC, le crash d'un Boeing 707 volant à 600 mph (963 km/h) n'aurait pas causé son effondrement. Les caractéristiques de cet avion seraient quasiment identiques, pour ces conspirationistes, à celles des avions détournés; il est à noter que, lors du procès concernant le premier attentat contre le WTC en 1993, des experts avaient annoncé que les tours ne résisteraient pas à un Boeing 767 (le type d'avion utilisé).

Selon les architectes qui en ont dessiné les plans, le World Trade Center a été conçu pour résister à un choc avec un Boeing 707 volant à vitesse réduite, dans l'hypothèse d'un choc en cas d'égarement dans un brouillard intense.

 

Température de fusion de l'acier et température développée par l'incendie du carburant

Des questions importantes auraient été ignorées par les médias: par exemple, la température n'aurait pas été suffisante pour que la fragilisation des structures métalliques provoque l'écroulement. La température de fusion de l'acier étant de 2 700 °F (1 482 °C), et la température maximum que peut atteindre le carburant de ce type d'avion étant de 1 800 °F (982 °C) dans des conditions optimales. D'autre part, l'acier des tours a été certifé pour supporter 2 000 °F (1 093 °C) durant six heures (preuve en est l'incendie de 1975 dont le WTC s'est sorti avec des dégâts superficiels. Par ailleurs, les avions n'ont pas frappé les tours en plein centre, et n'auraient donc pu atteindre la structure centrale. De plus, (les boules de feu à l'extérieur le prouvent) une bonne quantité de carburant a brûlé à l'extérieur des tours.

Il a tout de même été relevé que de nombreux points du noyau central n'étaient pas ou peu recouverts de matériau ignifugé, ce qui a permis au feu de fragiliser la structure interne, jusqu'à ce que le poids des étages supérieurs à l'impact ne fasse s'écrouler la tour. Toutefois, la vitesse à laquelle se sont effondrés les étages de chacune des deux tours (10 secondes en tout) ne correspond pas à une rupture des étages opposant une résistance un à un mais à celle de la gravité sans aucun frein. Le matériau n'opposant aucune résistance comme lors des démolitions contrôlées. À noter enfin qu'il est difficile d'établir avec précision la durée de chute des tours, le nuage de poussière masquant la fin de l'effondrement.

 

Le passeport retrouvé

En un temps très court, il a été annoncé que le passeport de l'un des terroristes, présent dans l'un des avions qui s'étaient écrasés sur les tours du World Trade Center, avait été retrouvé parmi les débris des tours. La découverte rapide de ce passeport en papier en relativement bon état a provoqué certains doutes sur une implication gouvernementale dans les attentats.

 

 


s'il faut une nouvelle preuve

 

pensez vous encore que c'est ben laden le responssable  ??????

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche

Pages