Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 17:51

libye

 

En libye la guerre de Sarkozy n'a fait qu'aggraver les choses

Faux prétextes pour la guerre en Libye ?link 

  link

 

 April 26, 2011

Avec l'attaque lundi matin sur le complexe de Bab al-Azizyah à Tripoli, la guerre américano-OTAN sur la Libye est entré dans une nouvelle  phase pénale  qui intègre la politique de l'assassinat organisé par des Etats dits démocratiques.
Deux grosses bombes à guidage de précision ont réduit les bâtiments du complexe en ruines. Les responsables libyens ont signalé trois morts et 45 blessés, 15 d'entre eux grièvement.
Il s'agissait de la troisième attaque sur le complexe  le colonel Mouammar Kadhafi vit et travaille. il a été touché par un missile de croisière tirés à partir d'un sous-marin britannique le 20 Mars, le deuxième jour de l'agression américano-OTAN, et de nouveau le 23 avril, lorsque des avions frappé un parking juste à l'extérieur de Bab al-Azizyah qui aurait été au-dessus d'un bunker souterrain.
  Le bâtiment  frappé lundi abritait les bureaux du leader libyen ,une bibliothèque et une salle de réunion plus tôt ce mois-ci  il y avait eu des entretiens entre le président sud africain Jacob Zuma et d'autres dirigeants africains, sur une proposition de l'Union africaine pour un cessez-le en Libye . La proposition a été rapidement annulée par l'alliance américano-OTAN et les soi-disant rebelles qui sont soutenus par les États-Unis et en Europe.
En dépit de revendiquer la légitimité de leurs actions militaires sur la base de
la Résolution1973 du Conseil de sécurité des Nations unies , qui autorise «toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils, Washington, Londres et Paris ne font pas mystère du fait que leur but réel est le changement de régime », "à savoir l'imposition d'un gouvernement fantoche qui sera plus soumis à leurs intérêts (et ceux des conglomérats de d'énergie) que le régime de Kadhafi. À cette fin, ils sont prêts à procéder à tout bain de sang est nécessaire.

link

la barbarie continue il ne fait plus de doute que "les démocrates" chefs d'état occidentaux tentent d'assassiner le méchant kadhafi parce qu'il n'était pas le toutou voulu par ces démocrate , quand l'assassinat d'état de chefs d'état devient la règle la barbarie mondiale n'est pas trés lion
rappelons nous du commandant massoud mystérieusement assassiné avant l'opération afghanistan le seul homme qui aurait pu réconcilier ce pays et empêcher la marionnette américaine Hamid Karzaï
Par Lin Noueihed
TRIPOLI (Reuters) - Mouammar Kadhafi a survécu samedi soir à un raid de l'Otan à Tripoli dans lequel ont péri son plus jeune fils, Saïf al Arab, et trois de ses petits-enfants, a annoncé le porte-parole du gouvernement libyen, Moussa Ibrahim.
Dans un communiqué diffusé dans la nuit, l'Otan a démenti avoir visé le colonel libyen ou des membres de sa famille, assurant qu'un de ses raids menés samedi sur la capitale avait pour cible un centre de commandement à Bab al Azizia, le quartier général de Kadhafi à Tripoli.
Des responsables libyens ont conduit des journalistes jusqu'à la maison visée, qui a été touchée par au moins trois missiles. Le toit en béton armé était par endroits complètement troué.
La résidence est située dans un quartier huppé de Tripoli.
Des explosions de forte puissance ont été entendues en soirée dans la capitale, survolée par des avions de l'Otan.
A l'intérieur de la villa, on pouvait voir un canapé beige quasi intact mais des chaises tapissées abîmées par des éclats.
Le porte-parole du gouvernement libyen a accusé l'Otan d'avoir tenté d'assassiner Mouammar Kadhafi, ce qui irait au-delà du mandat confié par le Conseil de sécurité de l'Onu dans sa résolution 1973, qui a autorisé le recours à la force en Libye dans le seul but de protéger les populations civiles.
"C'est désormais la loi de la jungle", a déclaré Moussa Ibrahim lors d'une conférence de presse. "Il est clair pour tout le monde aujourd'hui que ce qui se passe en Libye n'a rien à voir avec la protection des civils."
L'OTAN DÉMENT
L'Alliance atlantique, qui a pris fin mars le commandement des opérations militaires menées conformément à la résolution, a déclaré "poursuivre ses frappes de précision contre les installations du régime militaire (de Kadhafi) dans la nuit à Tripoli".
Le général Charles Bouchard, commandant des opérations en Libye, a déclaré que l'Alliance avait notamment "frappé un centre de commandement et de contrôle connu dans le quartier de Bab al Azizia peu après 18h00 GMT".
"Toutes les cibles de l'Otan sont militaires par nature (...). Nous ne visons pas d'individus", a-t-il dit.
"J'ai eu connaissance d'informations de presse non confirmées selon lesquelles certains membres de la famille Kadhafi pourraient avoir été tués (...) Nous regrettons toute perte de vie", a ajouté l'officier.
A Benghazi, fief de l'insurrection déclenchée à la mi-février contre Kadhafi, les insurgés ont tiré en l'air et actionné leurs avertisseurs quand s'est répandue la nouvelle.
Saïf al Arab, civil et étudiant, avait 29 ans, a déclaré Moussa Ibrahim. Il n'avait qu'un rôle limité dans le cercle du pouvoir à Tripoli.
Le dirigeant libyen, présent dans la maison visée par la frappe aérienne, est indemne, a ajouté le porte-parole libyen.
"Il est en bonne santé. Il n'a pas été touché. Sa femme se porte bien également", a-t-il dit.
"C'était une opération visant directement à assassiner le dirigeant de ce pays. Le droit international ne le permet pas. Ce n'est permis par aucun code ou principe moral."
"Nous nous battrons s'il le faut (...) Le dirigeant a offert la paix hier à l'Otan et l'Otan l'a rejetée", a-t-il souligné par allusion à une proposition de cessez-le-feu avancée en début de journée à la télévision par Mouammar Kadhafi.
Les insurgés ont répondu que le temps de la négociation était à leurs yeux terminé. L'Otan a déclaré qu'elle poursuivrait ses bombardements tant que les populations civiles seraient menacées en Libye.
Avec Justyna Pawlak à Bruxelles, Jean-Stéphane Brosse pour le service français


Libye: les 6000 victimes de Kadhafi introuvables:  link

 

  france les bombarder oui !,mais accueillir des immigrés non! humanitaire de guerre un nouveau concept franchement pas rigolo

 

Pendant qu'on se réunit à Londres entre pays riches de la communauté internationale, pendant qu'on dépense des millions d’euros par jour en bombardant la Libye, pendant ce temps, à Lampedusa, les autorités n’ont pas les moyens de servir des plats de survie aux 5000 africains qui débarquent par semaine avec tout ce que cela représente en terme « d’intendance ». Les conditions de vie sont devenues scandaleuses et pour les 5000 habitants de l’île et pour les arrivants. Une colline a été destinée aux besoins naturels de ce monde, le tout en plein d’air sans parler de tous les déchets : sachets, bouteilles en plastique et autres car depuis le début de la guerre en Libye c’est 20000 africains qui linksont venus.

  pourquoi ne pas activer  la Directive 55 de 2001, portant sur l'afflux massif de migrants ce serait un geste humanitaire là?

Cette Directive, votée par le Conseil européen mais encore jamais appliquée!!!!Lorsqu'elle est activée, elle accorde un régime de protection temporaire aux réfugiés ayant fui une zone de conflit et envisage alors une sorte de répartition des migrants entre les différents États membres de l'Union. On se souvient que l'Allemagne, qui avait géré l'afflux de 600.000 réfugiés suite au conflit au Kosovo, avait fortement poussée à ce que l'Union se dote d'un tel instrument législatif pour les crises futures. Lors du Conseil européen du 12 avril, un front uni, guidé par l'Allemagne et la France, a rejeté la demande italienne, au motif que l'Italie faisait face à un afflux de migrants " économiques " et non pas à des réfugiés politiques d'une part, et que d'autre part un afflux de 20 à 30.000 personnes était parfaitement gérable pour un pays de 60 millions d'habitants.

Le pétrole arrivera bien dans le port de Marseille les immigrés eux serons bloqués à la frontière italienne ou finiront dans les camps du 21ème siècles.rappelez vous les républicain espagnole bloqué à la frontière ou mis dans des camps réutilisaient par les allemands .  dans des « camps de concentration » (terme officiel de l'époque) ou d' « internement » 7 situés d'abord dans les Pyrénées-Orientales, à Saint Cyprien, Argelès-sur-Mer, Le Barcarès, en bordure de mer  link

  républicain espagnole  et les camps en france (le monde diplo) link

les réfugier tunisien rejeté hors des frontierelink

 

 

Manifeste international sur la révolution arabe – 1ère partie


la propagande d'Al-Jazira       Le célèbre journaliste tunisien Ghassen Ben Jeddou ,directeur du bureau d'Al Jazeera à Beyrouth, a présenté sa démission dénonçant  la subjectivité de la chaîne quatarie lors de la couverture des révolutions arabes. Couverture que Ben Jeddou juge «biaisée» et tordue selon l'article au journal libanais As-Safir. suite

  Al Jazeera gène encore plus l'establishment des pays arabes que les Américains - ou les Occidentaux. Parce qu'effectivement elle n'hésite pas à dénoncer les magouilles et autres petits arrangements entre amis et le déni de démocratie qui frappe les sociétés arabes dans leur grande majorité. Au point qu'ils en sont réduits à la dénigrer par tous les moyens, y compris les plus fantasmagoriques comme de la faire passer (en dépit du bon sens et pas un seul téléspectateur n'a dû gober l'accusation) pour un repaire de sionistes.(discution sur wikipedia)

 


 démocratie meurtrière et moribonde ,monsanto inventeur du défoliant agent orange responsable de plus de 4 millions de morts au viétnam s'est attaqué au monde "capitalisme,démocratie les idées les plus meurtrières de l'histoire de l'humanité"

CÔTE D'IVOIRE:(à force de mélanger guerres et humanitaire "les humanitaires"font peur et veulent "rassurer) Les agences humanitaires s’efforcent de rester impartiales link

 

sous le soleil des ouatara les assassins ont les main libre  pauvre  CI   link

 

 

Côte d’Ivoire : Thabo MBeki hausse le ton contre l’ONU

 

Publié le30 avril 2011 pardirectscoop

202

 

L’ancien president sud africain Thabo MBeki a condamné le rôle de l’ONU dans la crise en Côte d’Ivoire dans une contribution publiée vendredi par Foreign Policy.

Thabo MBeki a estimé que la crise en Côte d’Ivoire résulte de l’incapacité pour les organisateurs de gérer les « pré-réquis électoraux« . Il a dénoncé le contrôle exercé par la rébellion sur la partie nord du pays et le maintien de la capacité militaire de celle-ci qui ont constitué les moyens par lesquels Alassane Ouattara s’est installé au pouvoir en Côte d’Ivoire.

Il n’est pas étonnant, poursuit-il, que Laurent Gbagbo dénonce une trahison au regard de l’aggravation de la crise post-electorale.

Pour Mbeki, les événements tragiques en Côte d’Ivoire ont consacré la marginalisation de l’Union africaine dans la résolution des défis majeurs de l’Afrique. L’UA a plutôt été utilisée par les grandes puissances « pour légitimer leur actions en persuadant l’ONU d’autoriser leurs interventions égoïstes« .

Selon Mbéki, accepter l’ONU comme une force neutre dans la résolution des conflits internes, comme celui vécu en Côte d’Ivoire, est aujourd’hui gravement compromis. « Il sera désormais difficile pour l’ONU de convaincre l’Afrique et le reste du monde en développement que cette organisation n’est pas un simple instrument entre les mains des grandes puissances du monde » s’est-il insurgé.

Aussi, l’ancien président sud africain préconise-t-il « l’urgente nécessité de restructurer le système des relations internationales qui ont mis en évidence la réalité de l’abus de pouvoir dans l’ère post-guerre froide« .

« Nous ne pouvons qu’espérer que Laurent et Simone Gbagbo et le peuple ivoirien ne continuent pas à souffrir en étant les victimes maltraitées et humiliées d’un système mondial qui, dans son intérêt, tout en prônant haut et fort les droits universels de l’homme, ne cherche en réalité qu’à perpétuer la domination du plus grand nombre par quelques-uns qui disposent de l’essentiel du pouvoir politique, économique, militaire et médiatique » poursuit-il.

« Les procédures perverses et nefastes qui ont frappé la Côte d’Ivoire amènent à se poser d’urgence la question suivante : Combien de violations flagrantes de pouvoir devra subir l’Afrique et le reste des pays en développement avant que la vision d’un système démocratique de la gouvernance mondiale soit réalisée ? » a-t-il conclu.

Thabo MBeki a été médiateur de la crise en Côte d’Ivoire. Sous son égide a été conclu l’Accord de prétoria qui a notamment permis à Alassane Ouattara, inéligible selon la Constitution ivoirienne, d’être candidat à titre exceptionnel, à l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

La crise ivoirienne est née d’une tentative de coup d’état suivie d’une rébellion armée démarrés le 19 septembre 2002 à l’initiative d’Alassane Ouattara avec l’appui de la France, contre le régime de Laurent Gbagbo démocratiquement élu en 2000. Après différents accords de paix, les rebelles ont obtenus, en échange de leur promesse de désarmement jamais réalisée, plusieurs postes dont ceux clés de Premier ministre, ministre de la Justice, ministre de l’économie et des finances de même que la présidence de la commission électorale et la majorité absolue des sièges dans cette institution.

Le contentieux électoral né du refus de Ouattara d’accepter les résultats du scrutin du 28 novembre s’est transformé en une guerre marquée par l’ingérence armée de la France et de l’ONU qui soutiennent Ouattara.

Le Président Laurent Gbagbo, élu le 28 novembre 2010, reconnu et investi Président par le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction chargée de proclamer les résultats définitifs  en Côte a été capturé le 11 avril par les forces françaises sous mandat de l’Onu et remis aux mains de son adversaire Ouattara qui le détient prisonnier dans un lieu inconnu du « nord du pays ». De nombreuses organisations et des milliers de personnes exigent la libération immédiate de Laurent Gbagbo et de ses proches.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche

Pages