Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 17:05

PERMIS DE TUER. Donbass (+18 ans, photos+vidéos): les fascistes ont tué plus de 100 personnes à Donetsk

 

CRIMES DE GUERRE – Les autorités de Kiev ont affirmé avoir repris le contrôle total de l’aéroport, théâtre lundi de combats très violents. «Au cours de l’opération antiterroriste, deux civils et 38 participants aux combats ont été tués», a déclaré à des journalistes, le maire de la ville, Olexandre Loukiantchenko, qui tient ses informations des services médicaux. Or, la vérité est tout autre. En effet, il y a plus de 100 morts. Jusqu’à quand ? 

Les combats ont fait rage dans l’enceinte de l’aéroport international de Donetsk depuis le début de l’après-midi de lundi. L’armée a déployé hélicoptères, avions de combat et parachutistes pour reprendre le contrôle de l’aéroport, un site stratégique pour l’accès à l’Est du pays que les séparatistes avaient investi sans violences dans la nuit de dimanche à lundi.

Mais, la presse mainstream et Kiev ne parlent que des combattants tués mais, pas des civils. Selon nos informations sur place, il y a plus de 50 civils tués. Ils n’étaient pas des combattants. Les corps sont entrain d’être identifiés. En dessous une petite liste des victimes déjà identifiés et tués par la junte de Kiev qui a son permis de tuer. Jusqu’à quand Moscou laissera tuer des gens qui réclament leur autodétermination ? Personne ne le sait…

Sans discernament, l’armée ukrainienne bombarde les civils

 

 

 

 

Images insoutenables des miliciens tués

 

 

 

 

 

CRIMES DE GUERRE DE LA JUNTE DE KIEV A DONETSK

La liste des victimes identifiées:

1 Natalya Belousova, né en 1962.
2. Borovik Fedor, né en 1943.
3. Bruchanov Ruslan Petrovich, né en 1972.
quatre. Budarin Yuri, né en 1970.
5. Grechko Sergey, né en 1 955.
6. Dadaev Lamalievich Murat, né en 1983.
7. Kiychik Vladimir E., né en 1951.
8. Maxim Kuznetsov O., né en 1985.
9. Petit Alex, né en 1975.
10. Obukh Konstantin, né en 1987.
11. Pogrebnyak Rodion V., né en 1993.
12. Pogrebnyak romain Alexandrovitch, né en 1993.
13. Dmitry Stepin, né en 1992.
14. Abdou Karim Stryumov Adlan, né en 1971.
15. Titorenko Maxim, né en 1978.
16. Yazybchan Igor Andronikovich, né en 1987.
17. Betanedov Dzhambulat Lan Aliyevitch, né en 1986.
18. Sergey Ivanov, né en 1976.
19. Ruslan V. Nosov, né en 1987.
 

 

 

 


AFRIQUE – LIBYE. Compte rendu de la Conférence des tribus libyennes tenue à El-Azizia

 

 

EL AZIZIA, Libye – L’information a été trappée par toutes les agences d’information. Et pour cause. La conférence des tribus Libyennes qui s’est tenue dimanche le 25-05-2014 et regroupant plus de 2 000 responsables tribaux Libyens, fait peur. En effet, elle concernait la situation qui prévaut actuellement en Libye.  Les chefs tribaux ont derrière eux plus de 90 % de la population sous leur responsabilité. En ce moment, plus de la moitié des libyens, soit près de 3 millions de personnes, sont en exil. Cette annonce est un choc pour la fameuse "communauté internationale", pilleuse des biens libyens. Sans suprise, indique l’AFPles Etats-Unis ont décidé de déployer un navire d’assaut amphibie, avec un millier de soldats du corps des Marines à son bord, à proximité des côtes libyennes pour être prêt à conduire une éventuelle évacuation de leur ambassade à Tripoli.
  
Avant de parler des points culminants de cette conférence, on a aussi appris que notre foulosophe national Bernard-Henri Lévy-Botul, le falsificateur qui avait déclaré que "c’est en tant que juif" qu’il avait "participé à l’aventure politique en Libye", a récidivé. En effet, le plus grand mythomane des temps modernes s’est rendu le 22 mai dernier en toute discrétion à Tripoli. Il est resté pendant 2h à l’aéroport international de Mitiga où il a rencontré le jihadiste Ali Belhadj ainsi que quelques responsables. Il a été question de négocier le retour d’Ali Zeidan l’ex premier ministre, pour un partage du pouvoir. La crainte de la réhabilitation morale et la prise de conscience des Libyens leur fait visiblement peur.

Les participants

Les participants

Le « Conseil Suprême » qui s’est réuni à El Azizia, ville commerciale de 300 000 habitants située à 55 kilomètres au sud de Tripoli a décidé: 
 
 1 – Dissolution du Congrès Général National libyen.
2 – Abolition des toutes les lois adoptées par cette structure illégale ainsi que celles prises sous la menace des armes par les agences du gouvernement.
3 – Abolition de tous les contrats et engagements signés par ce gouvernement, car contraires à la souveraineté du pays.
4 – Dissolution des milices et interdiction à l’armée et à la police de distribuer des armes. Admettre qu’attaquer une région ou une tribu, c’est attaquer le pays tout entier.
5 – Retour des exilés, instauration d’un dialogue national et amnistie pour tous ceux qui n’ont pas de sang libyen sur les mains et qui n’ont volé ni bien ni argent.
6 – Libération des tous les prisonniers et abandon des charges contre eux.
7 – Remise en place de l’armée et de la police et contrôle des frontières.
8 – Mise à jour des dossiers d’identité afin de certifier la citoyenneté de quiconque s’affirme légalement libyen.
9 – Indemnités pour toutes les victimes de guerre qui auront droit au titre de martyrs.
10 – Ordre lancé aux militaires et policiers qui se sont écartés de leur mission de retourner à leurs fonctions, de récupérer les armes des milices, et d’assurer la protection des zones tribales et des frontières.
11 – Lancer un appel à tous les organismes internationaux afin qu’ils aident et protègent la Sauvegarde nationale Libyenne.
12 – Les tribus assurent qu’elles respecteront les intérêts des individus et des nations sur l’ensemble du territoire libyen.
13 – Les tribus rejettent toute réunion ou gouvernement agissant sous n’importe qu’elle bannière, qui ne prendrait pas en compte l’intégrité du territoire et le fait que la nation est la première tribu de notre pays dans lequel nous nous fondons tous.
14 – Le Conseil Suprême souhaitent la bienvenue à toute tribu, région ou institution civile qui viendrait participer à la reconstruction nationale.
15 – Le Conseil, dans une phase de transition, est prêt à assumer le pouvoir en attendant que le pays, doté d’une Constitution, puisse voter pour élire un Parlement et un Président.

 

 


Ukraine : le plan d'Israël pour renverser Poutine!

 

IRIB- Le leader de l’extrême droite ukrainienne, connu pour son antisémitisme, a rencontré l’ambassadeur d’Israël à Kiev pour le rassurer du rejet de l’antisémitisme par les partisans de son patri. 

Tout le monde connaît que les milieux sionistes sont profondément impliqués dans les événements qui se produisent en Ukraine. En même temps, tous les commentateurs savent que les groupes nationalistes radicaux et les néonazis de l’Ukraine avaient joué un rôle indéniable dans les agitations qui ont fini par renverser le gouvernement de l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Or, les néonazis ukrainiens sont particulièrement connus pour leurs forts sentiments antisémites. La question qui occupe aujourd’hui l’esprit des observateurs porte sur l’alliance stratégique entre les nationalistes radicaux et les sionistes pour transformer les protestations antigouvernementales à Kiev en une véritable guerre urbaine afin de renverser le gouvernement de Viktor Ianoukovitch.

Il y a dans la crise ukrainienne des choses et des secrets que la plupart des gens ignorent. Il s’agit surtout de l’affrontement entre les services de renseignement et d’espionnage de plusieurs pays et leurs activités sur la Place Maydan à Kiev. L’un de ces affrontements était celui qui avait mis deux fractions différentes des Juifs ukrainiens l’une face à l’autre. En tout état de cause, l’alliance entre les Juifs pro-occidentaux de l’Ukraine qui sont directement influencé par le régime sioniste, avec les néonazis radicaux et antisémites avait pour but d’éliminer de la scène la fraction des Juifs ukrainiens  qui ont des positions plus proches de celle de Moscou.

Cette alliance explique sans doute les efforts des partisans des groupes néonazis de cacher leur nature antisémite. En réalité, ils ont décidé de s’unir avec les sionistes pour écarter la Russie de Vladimir Poutine de la scène politique de l’Ukraine. La revue américaine Foreign Policy a publié un article signé par Josh Cohen (ancien fonctionnaire du Département d’Etat américain) qui a présenté des détails de cette alliance inattendue entre les néonazis et les sionistes. L’affiche qui couvre les murs d’une ville de l’Est de l’Ukraine montre que les habitants de ces régions n’ont qu’un choix devant eux : vivre sous la domination russe ou sous la domination des néonazis.



Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche