Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 01:28

 

un week end presque normal

Une majorité de Français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE

Les français souhaitent qu'on leur donne le choix de rester ou non dans l'UE mais bien sur dans cette pseudo démocratie , vrai dictature la population peut espérer longtemps , d'ailleurs la dernière fois qu'on a été consulté "traité de Lisbonne"vu que le résultat n'a pas plut à l’oligarchie ils ont passé outre et ont a fait voté les députés traitres qui obéissent servilement aux partis dirigés par les lobbies prétendant qu'ils étaient l'émanation du "peuple", donc point de référendum juste des élections pipés en 2017

___________________________________________________________________________

IRIB- Une majorité de Français, (53 %), souhaite un référendum, sur le maintien ou non de la France, dans l’Union européenne, (UE), à l’instar de celui prévu au Royaume-Uni, le 23 juin.

C’est l’une des révélations de l’enquête, menée début février, auprès de 8.000 électeurs, dans six pays de l’Union, (Allemagne, France, Pologne, Irlande, Espagne et Suède), par l’Université d’Edimbourg et le cercle de réflexion allemand, D/part.

Cette étude, publiée jeudi 10 mars, est la première à rendre compte de l’état des opinions publiques européennes, à l’égard du débat ouvert au Royaume-Uni et à comparer les perspectives qu’il ouvre, tout comme les espoirs et les craintes qu’il suscite. De tous les Européens interrogés, les Français sont les plus favorables à la sortie du Royaume-Uni de l’UE, mais, en même temps, les plus enclins à réclamer les mesures anti-immigrés que David Cameron a, partiellement, obtenues, pour son pays.

_______________________________________________________________

Samedi manif contre l'état d'urgence !!

 

Plus de 150 organisations rassemblées dans les collectifs «Nous ne cèderons pas» et «Stop état d'urgence» sont descendues dans les rues de Paris pour dénoncer l'état d'exception permanent et la déchéance de nationalité.

«La constitutionnalisation de l'état d'urgence et de la déchéance de nationalité sont d'inspiration coloniale», a déclaré le député de la 2e circonscription des Français de l'étranger pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (EELV), Sergio Coronado.

 

Les manifestants estiment que l’état d’urgence est inefficace en matière d’antiterrorisme car on ne compte que «cinq poursuites judiciaires pour terrorisme, à l’issue des 3 336 perquisitions administratives», lit-on sur le site officielle de «Stop état d’urgence».

______________________________________________________________________

La BAC s’arme de fusils d’assaut face aux terroristes

on peut s'interroger sur cette décision après je le rappel de la loi permettant aux forces de l'ordre d'user d'armes de guerre en cas de risque de révolte ou l'insurrection ! c'est armes sont pour tirer sur les français ou sur des terroristes sponsorisé par le gouvernement en Libye en Syrie et surement en France????

Voici un décret promulgué une fois de plus dans le silence le plus total de nos grands médias.

Le décret n° 2001-795 du 30 Juin 2011 liste les armes à feu susceptibles d'être utilisées par les forces de l’ordre, en fonction des situations, pour le maintien de l'ordre public. (Application immédiate depuis le 1er Juillet 2011)

Le décret mentionne les caractéristiques des armes à feu qui peuvent désormais être utilisées dans les situations précises définies par le quatrième alinéa de l'article 431-3 du code pénal (Article déjà modifié par la LOI n°2009-971 du 3 août 2009 - art. 5) :

- En cas d’attroupement de personnes sur la voie publique ou dans un lieu public susceptible de troubler l’ordre public (atteinte aux personnes ou à des institutions). Ex. : manifestation qui dégénère.

En préambule, dans un premier temps la seule présence des forces de maintien de l’ordre dans une manifestation est sensée être dissuasive à un éventuel débordement. Toutefois, les textes prévoient une graduation des types d’interventions pour disperser la foule en fonction du trouble remettant en question les règles qui régissent la paix publique, l’économie, la morale, la santé, la sécurité ainsi que les droits et libertés individuels :

1. - Les sommations d’usage :

Cf. : Article R431-1 du code pénal (Modifié par Décret n° 2011-794 du 30 juin 2011 - art. 1)

Pour l'application de l'article 431-3, l'autorité habilitée à procéder aux sommations avant de disperser un attroupement par la force :

1° Annonce sa présence en énonçant par haut-parleur les mots :"Obéissance à la loi. Dispersez-vous" ;

2° Procède à une première sommation en énonçant par haut-parleur les mots : "Première sommation : on va faire usage de la force" ;

3° Procède à une deuxième et dernière sommation en énonçant par haut-parleur les mots : "Dernière sommation : on va faire usage de la force".

Si l'utilisation du haut-parleur est impossible ou manifestement inopérante, chaque annonce ou sommation peut être remplacée ou complétée par le lancement d'une fusée rouge.

La BAC s’arme de fusils d’assaut face aux terroristes

__________________________________________________________________

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve vient d'annoncer la mise en place du plan BAC-PSIG dans l'agglomération parisienne: les brigades anti-criminalité (BAC) de la police nationale et les pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie nationale (PSIG) se voient doter de moyens supplémentaires pour lutter contre le crime organisé, la délinquance et la menace terroriste: « parce que les criminels […] n'hésitent plus à faire usage d'armes lourdes, de véritables armes de guerres ». A hauteur de 17 millions d'euros, les policiers seront équipés, entre autres, de gilets pare-balle porte plaque, de boucliers balistiques souples résistant aux kalachnikovs, de casques et visières balistiques, et de fusils d'assaut d'un type nouveau, réservés initialement aux forces spéciales… Loïc Travers, secrétaire nationale adjoint du syndicat Alliance, se dit enfin satisfait:

Alors effectivement, oui. Vous venez de citer le bon mot: enfin. Les policiers, depuis plus d'un an d'attente et depuis la première vague d'attentat, vont être dotés de matériels de protection, voire de riposte. Cela fait suite à des annonces qui avaient été faites: ce sont essentiellement de boucliers balistiques, des armes telles que le HK G36 qui est un fusil d'assaut, des casques, des visières, le tout balistique, c'est-à-dire blindé pour que les collègues puissent, au sein de la BAC et des PSIG, intervenir en tout sécurité si jamais il y avait de nouvelles attaques telles qu'on a pu connaitre en 2015.

© AFP 2016 Kenzo Tridouillard

L'état d'urgence prolongé jusqu'au 26 mai

Ce qui est nouveau, c'est le type de fusil utilisé. Le HK G36, un fusil d'assaut allemand fabriqué par Heckler & Koch. Portée maximale 2500m, portée pratique 500m, cadence de tir: 750coups par minute. Quelles sont les caractéristiques de cette arme, en quoi elle constitue une meilleure riposte aux attaques terroristes?

Le fusil d'assaut HKG36 a déjà un calibre spécifique de 5.56 par opposition au calibre 9mm que l'on a dans nos armes de poing. C'est un fusil qui peut tirer en rafales et qui est extrêmement précis. Eu égard aux gens déterminés et aux terroristes que nous avons eu dans la première et deuxième vague d'attentat, et bien il est évident que ce type d'armes est déjà beaucoup plus sécurisant pour les collègues qui interviennent sur le terrain dans le cadre d'une alerte ou d'une intervention qui semble une attaque terroriste. C'est-à-dire que là, on considère qu'ils sont équipés à la fois en terme de moyens de protection mais aussi d'armes, pour contenir des terroristes pour les limiter dans une zone qui fait l'objet de l'attaque terroriste.

© REUTERS/ Charles Platiau

Paris veut prolonger l'état d'urgence et modifier la Constitution

Ce fusil est initialement utilisé par les forces spéciales: BRI, GIPN, GIGN, RAID, Commandos marine, Gendarmerie mobile en Afghanistan. Le rôle initial de la BAC n'est pas forcement la lutte antiterroriste, alors est-ce que son rôle va changer? Pour Loïc Travers il est primordial que la BAC soit cette force d'appoint entre les « primo intervenants », qu'il considère à l'heure actuelle comme toujours que peu lésé en terme de dotation, et les forces d'élite, dont le matériel reste bien sûr plus sophistiqué. Le ministre Bernard Cazeneuve attend de ces équipes qu'elles soient à 20 minutes de n'importe quel foyer qui pourrait être un attentat, afin de permettre une intervention rapide pour en limiter l'ampleur et le nombre de victimes.

La brigade anti-criminalité est là pour faire de l' « anti-crime », comme son nom l'indique. C'est-à-dire lutter contre la violence quotidienne et contre la délinquance quotidienne, c'est-à-dire du vol à tire, parfois du stupéfiant, c'est assez varié. Mais l'idée, c'est effectivement une unité qui fait beaucoup d'interpellations. Maintenant, eu égard à ce qui se passe en terme de menace, il faut en quelque sorte une force d'appoint qui permet, entre nos collègues de brigades, les primo-intervenants et les forces d'élite qui vont finir le travail. Il faut en quelque sorte un moyen intermédiaire pour pouvoir assurer sur le terrain la sécurité des citoyens. C'est l'évolution de la menace qui fait évoluer les techniques de la police et leur matériel, puisqu'il y a une dotation.

© AFP 2016 EMMANUEL DUNAND

Bruxelles et Paris colmatent les brèches antiterroristes

Loïc Travers déplore le risque d'insécurité juridique sur l'utilisation de ces armes. S'il reconnait une forme d'assouplissement sur la légitime défense, le texte actuellement débattu au parlement ne convient pas: trop complexe et trop technique, par rapport à la réalité du terrain. Pour ce qui est de la formation: le ministre Bernard Cazeneuve a reconnu la difficulté de trouver des stands de tir en ile de France, adaptés au pistolet-mitrailleur HKG36 et ses munitions de calibre 5,56mm. Reste des casernes de tirs militaires sur le territoire français. Cette dotation est un pas en avant, mais le chantier reste énorme: qu'il soit juridique ou pratique.

syrie

seul les syriens doivent décider de leur avenir et de la date de la tenue d'élections rappel justement l'ambassadeur syrien à l'onu mr mistura "l'homme des états unis" veut une nouvelle fois simisser dans la politique syrienne au lieu de faire son travail de médiateur ce qu'il ne fait pas !! va t'il une nouvelle fois exclure les kurdes syriens qui se battent efficacement contre daech pour satisfaire les désirs turque qui sont devenu un probléme aussi grand que daech dans le réglement de la crise syrienne??

 

 

 

IRIB- Le ministre syrien des Affaires étrangères a souligne que, seuls, les Syriens ont le droit de se prononcer, sur la tenue des élections, dans leur pays.

«L'émissaire des Nations unies, pour la Syrie, Staffan de Mistura, n'a pas le droit de discuter des futures élections présidentielles, en Syrie», a affirmé, samedi, à Damas, le Chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem.

«Des élections présidentielle et législatives doivent être organisées, en Syrie, sous l'égide de l'ONU, sous 18 mois, à compter du 14 mars», avait annoncé, vendredi, l'envoyé spécial de l'ONU, pour la Syrie, Staffan de Mistura.

«Ni lui, ni personne d'autre, quel qu'il soit, n'a le droit de discuter des élections présidentielles. C'est du seul ressort du peuple syrien», a déclaré Walid Mouallem, lors d'une conférence de presse.

Il a, par ailleurs, affirmé que la délégation gouvernementale se rendra, dimanch,e à Genève, mais n'attendra pas plus de 24 heures l'arrivée de la délégation de l'opposition.

«Notre délégation partira demain, pour Genève. Elle attendra là-bas 24 heures, et si personne n'est là, elle repartira", a-t-il dit.

En février, la délégation du régime avait dû attendre trois jours l'arrivée, à l'ONU, des représentants de l'opposition.

Parallèlement, l’armée syrienne renforce ses rangs, pour se battre contre les terroristes.

De nombreux renforts des provinces de Tartous et de Homs ont été dépêchés, sur les champs de bataille, au Nord-Ouest du pays, pour rejoindre la prochaine opération de grande échelle des Forces armées syriennes, dans la province d'Idlib, ont déclaré des sources militaires.

La source ajoute que ces contingents de renfort sont issus des Forces de la défense nationale et du Parti social-nationaliste syrien, et auront pour tâche de protéger les territoires acquis, tandis que les forces gouvernementales continuent leur progression vers l'Est.

En plus des renforts des Forces de la défense nationale, l'Armée arabe syrienne sera, également, rejointe par plusieurs contingents militaires de combattants irakiens ; cependant, le nombre des effectifs, qui prendront part aux combats, est, encore, inconnu.

Tandis que les forces gouvernementales continuent de mobiliser des hommes, pour l'offensive imminente, les troupes de l'Armée syrienne poursuivent leur progression, en direction de la ville stratégique de Kabani.

Une fois prise la ville de Kabani, les forces syriennes se scinderont en deux : une unité ira vers l'Ouest, en direction des plaines d'Al-Ghaab, et une autre, vers le Nord-Ouest, en direction de la ville stratégique de Jisr al-Shughour.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé, vendredi, l'envoyé spécial de l'ONU, pour la Syrie, Staffan de Mistura, à inclure les Kurdes, dans les négociations de paix, sur la Syrie, une proposition, qui se heurte à l'opposition farouche de la Turquie, selon l'AFP.

Lors d'une conférence de presse commune, à Moscou, avec son homologue chinois, Wang Yi, le Chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a affirmé :

"Le lancement de pourparlers, sans la participation de ce groupe, (...) serait un signe de faiblesse, de la part de la communauté internationale".

Toujours selon M. Lavrov, "l'exclusion des Kurdes de Syrie des négociations ne ferait que nourrir les ambitions de ceux qui ne veulent pas rester, au sein de la Syrie, mais qui réfléchissent à une sécession".

"Staffan de Mistura doit prendre la décision adéquate. Nous sommes souvent en contact avec lui et nous exprimons, fermement, notre position. Nous l'avons fait, une nouvelle fois, hier, (jeudi)", a ajouté M. Lavrov, fustigeant l'opposition de la Turquie à la participation des Kurdes aux pourparlers de paix.

Les négociations, sur la Syrie, doivent reprendre, lundi, à Genève, en présence des représentants du gouvernement et de l'opposition syriens.

Pour rappel, le Porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a , lui aussi, affirmé, vendredi, que le sauvegarde de l'intégrité territoriale de la Syrie comptait, énormément, pour Moscou.

Ça fait 5 ans que la Syrie est le théâtre d'affrontements sanglants, qui, selon des sources syriennes, ont laissé, environ, 470.000 morts et 1.900 000 blessés, alors que des instances nationales, dont les Nations Unies, disent que le bilan des morts est de plus de 260.000.

Les terroristes armés ont été forcés à se replier, face aux coups incessants que leur portent les forces syriennes, et cela, sur plusieurs fronts.

Les sources syriennes nous informent que des accrochages violents ont eu lieu entre les forces de l'armée syrienne et les terroristes takfiristes, sur tous les axes périphériques, au Nord de Lattaquié. Les troupes syriennes ont effectué une importante progression, en vue de libérer la ville antique de Palmyre des mains des terroristes de Daech.

Selon des nouvelles qui nous arrivent, les forces de l'armée syrienne ont réalisé de remarquables avancées vers les collines 1.154 et 1.112, dans la zone Nord de Lattaquié. Au cours de ces affrontements, des dizaines de membres du Front Al-Nosra et des terroristes, de nationalité chinoise, ont péri.

L'objectif de cette opération est la libération du district de Kabani, le dernier bastion, où se sont réfugiés les Takfiristes, au Nord de la banlieue de Lattaquié. On espère qu'une fois libérée, cette zone sera en mesure de servir de relais, pour lancer le prochain combat contre Jisr al-Choughour, dans la banlieue d'Idleb.

Par ailleurs, les forces syriennes et les terroristes se sont livrés à des combats acharnés, dans des zones situées à l'Est de Lattaquié. Les groupes terroristes s'efforcent de gagner les hauteurs, dans le Jebel al-Akrad, et, en même temps, l'artillerie et la division balistique de l'Armée syrienne a pris pour cible les positions, aux environs de Kolz et Al-Hayat, dans le mont Turkmène, à proximité des frontières turco-syriennes, à l'extrémité Nord de la banlieue de Lattaquié.

Les forces syriennes, qui bénéficient de l'appui des forces locales, continuent de se battre.

Dans le district de Marj al-Sultan, l'aviation de l'Armée syrienne a bombardé les positions du Front Al-Nosra et a, ainsi, tué nombre de ses membres.

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche

Pages