Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 23:53

 

La grève des Bahreïnis, à l’occasion de l’anniversaire de la présence militaire de l’Arabie, dans leur pays

 

après plus de 5 années de révolte populaire au barhein , les saouds avec la complicité active de l'occident répriment la population à majorité chiites pour empécher la révolution pacifique jusqu'à aujourd'hui de renversser les dictateurs sunnites pro saouds , cette révolte populaire veut instaurer une vrai démocratie qui serait multiconfessionnelle mais la dicature barheini avec l'armée des saouds et le soutien américain et de leurs caniches francais anglais etc... les réprimes dans la violence !

 

IRIB- A l’occasion de l’anniversaire de la présence militaire de l’Arabie, à Bahreïn, les Bahreïnis entament une grève.

A l’appel des partis et groupes, le peuple révolutionnaire de Bahreïn fermera, lundi, 14 mars, et à l’occasion du 5ème anniversaire de la présence des soudards des Al-e Saoud, tous les centres de ce pays.

«Ces 5 dernières années, le régime saoudien a violé toutes les lois internationales et la souveraineté nationale de Bahreïn, en commettant des crimes de guerre», ont annoncé la Coalition des jeunes révolutionnires du 14 Février, le Mouvement Haq, le Courant Al-Amal Islami, le Courant d’Al Wafa al-Islami et le Mouvement Khalas, dans un communiqué.

Selon ce communiqué, l’Arabie saoudite cherche à propager le sectarisme et l’extrémisme et à anéantir l’identité historique des citoyens.

 

_______________________________________________________

Une histoire libyenne

 

JPEG - 31.4 ko
Omar el-Mukhtar

Dans la comédie des équivoques pour le petit théâtre de la politique, le premier acteur Renzi a dit qu’en Libye « l’Italie fera sa part », ainsi -dès que le Pentagone a déclaré que l’Italie assurera le « rôle guide » a-t-il déclaré : « La mission militaire italienne en Libye n’est pas à l’ordre du jour », alors qu’en réalité elle a déjà commencé avec les forces spéciales que le parlement a mis aux ordres du Premier ministre. Celui-ci, pour donner le feu vert officiel, attend que se forme en Libye « un gouvernement super-solide qui ne nous fasse pas refaire les erreurs du passé ». En attendant que dans le désert libyen on fasse apparaître le mirage d’un « gouvernement super-solide », jetons un regard au passé.

En 1911 l’Italie occupa la Libye avec un corps expéditionnaire de 100 000 hommes. Peu après le débarquement, l’armée italienne fusilla et pendit 5 000 Libyens et en déporta des milliers. En 1930, sur ordre de Mussolini, la moitié de la population de la Cyrénaïque, environ 100 000 personnes, fut déportée dans une quinzaine de camps de concentration, pendant que l’aviation, pour écraser la résistance, bombardait les villages avec des armes chimiques et que la région était entourée de 270 km de barbelés. Le chef de la résistance, Omar al-Mukhtar, fut capturé et pendu en 1931. On commença la colonisation démographique de la Libye, en séquestrant les terres les plus fertiles et en reléguant les populations dans des terres arides. Au début des années Quarante, l’Italie vaincue fut remplacée en Libye par la Grande-Bretagne et les États-Unis. L’émir Idris al-Senussi, placé sur le trône par les Anglais en 1951, concéda à ces puissances l’utilisation de bases aériennes, navales et terrestres. Wheelus Field, aux portes de Tripoli, devint la principale base aérienne et nucléaire états-unienne en Méditerranée.

Avec l’Italie le roi Idris conclut en 1956 un accord, qui la disculpait des dégâts causés à la Libye et permettait à la communauté italienne de conserver son patrimoine. Les gisements pétrolifères libyens, découverts dans les années 50, finirent dans les mains de la britannique British Petroleum, de l’états-unienne Esso et de l’italienne Eni. La rébellion des nationalistes, durement réprimée, déboucha sur un coup d’État sans effusion de sang opéré en 1969, sur le modèle nassérien, par les « officiers libres » dirigés par Muammar el-Kadhafi.

La monarchie fut abolie, la Jamahiriya arabe libyenne obligea les USA et la Grande-Bretagne à évacuer les bases militaires et nationalisa les propriétés étrangères. Dans les décennies suivantes, la Libye rejoignit, selon la Banque mondiale, « de hauts indicateurs de développement humain », avec une croissance du PIB de 7,5% annuelle, une revenu par habitant moyen-haut, l’accès universel à l’instruction primaire et secondaire et pour 46% à l’enseignement supérieur. Plus de 2 millions d’immigrés africains y trouvaient du travail. Cet État, qui constituait un facteur de stabilité et de développement en Afrique du Nord, avait favorisé avec ses investissements la naissance d’organismes qui auraient créé l’autonomie financière et une monnaie indépendante de l’Union africaine.

États-Unis et France —comme le prouvent les emails d’Hillary Clinton— décidèrent de bloquer « le plan de Kadhafi de créer une monnaie africaine », en alternative au dollar et au franc CFA. Pour cela et pour s’approprier le pétrole et le territoire libyens, l’Otan sous commandement états-unien lançait la campagne contre Kadhafi, à laquelle en Italie participait au premier rang l’ « opposition de gauche ». Elle démolissait ainsi par la guerre l’État libyen, en l’attaquant aussi de l’intérieur avec des forces spéciales et des groupes terroristes. Le désastre social consécutif, qui a fait plus de victimes que la guerre elle-même surtout chez les migrants, a ouvert la porte à la reconquête et au partage de la Libye. Où remet les pieds cette Italie qui, piétinant la Constitution, revient à son passé colonial.

http://www.voltairenet.org/article190672.html

________________________________________________________________

 

Le Commandement central des Etats-Unis soutient une guerre contre le Yémen qui ne profite qu’à Al-Qaïda

 

Le Commandement central des Etats-Unis soutient une guerre contre le Yémen qui ne profite qu’à Al-Qaïda

 

Daniel Larison résume la guerre contre le Yémen :

L’intervention menée par les Saoudiens dure depuis plus de onze mois et elle n’a atteint aucun de ses objectifs. Les Houthis n’ont pas été chassés de la capitale, l’ancien président n’a pas été remis au pouvoir (non que la plupart des Yéménites voudraient l’y voir revenir de toute façon), et l’intervention n’a certainement pas engendré la stabilité ridiculement promise par les Saoudiens.

 

Les Yéménites ont été cruellement privés des premières nécessités pendant presque un an à cause du blocus saoudien, et la majorité de la population est affamée ou en grand danger de l’être. Les quatre cinquièmes de la population, au moins, ont besoin d’aide humanitaire. Le système de santé du pays s’est effondré, les installations médicales ne cessent d‘être bombardées (y compris par les avions de la coalition), les médicaments et le carburant sont rares, et le manque d’accès à l’eau potable a aggravé la propagation des maladies. Tous les problèmes que le Yémen avait avant l’intervention se sont aggravés, et l’infrastructure du pays a été détruite par la campagne de bombardement de la coalition soutenue par les États-Unis.

Depuis que les Saoudiens et leurs alliés ont commencé, en mars dernier, à pilonner le Yémen de bombardements aveugles, utilisant même des bombes à sous-munitions, les États-Unis ont soutenu fidèlement les Saoudiens dans cette guerre inutile et indéfendable en leur fournissant des armes, du ravitaillement en carburant, et des renseignements. Les Etats-Unis ont aidé les Saoudiens à blanchir et dissimuler leurs crimes, et cela en dépit de rapports crédibles provenant de plusieurs organisations de défense des droits humains et de l’ONU disant que la coalition saoudienne était vraisemblablement coupable de crimes de guerre et peut-être même des crimes contre l’humanité.

Les Etats-Unis continuent non seulement de blanchir les crimes saoudiens, mais se font aussi les porte-parole de l’allégation mensongère de l’Arabie Saoudite selon laquelle l’Iran est de mèche avec les Houthis. J’attends encore de voir une seule photo de la guerre au Yémen montrant une arme ou une munition iranienne. Il y a beaucoup de photos, par contre, qui montrent des Houthis utilisant des armes qu’ils ont piquées aux troupes saoudiennes incompétentes ou à leurs mandataires.

La marine australienne a capturé aujourd’hui un navire faisant de la contrebande d’armes dans la mer d’Arabie. Voilà ce que dit la CNN :

La Marine australienne a déclaré que l’un de ses navires en patrouille dans la région, le HMAS Darwin, a intercepté un petit bateau de pêche, sans pavillon, à environ 170 miles nautiques de la côte d’Oman.

A bord, ils ont trouvé plus de 2000 pièces d’armement – dont 1989 fusils d’assaut AK-47 et 100 lance-roquettes.

Un porte-parole du ministère de la Défense australien a déclaré à CNN, qu’il y avait 18 personnes de différentes nationalités à bord du navire, mais les officiels ne savaient pas si leurs documents d’identification étaient authentiques.

Les autorités ont déduit de leurs entretiens avec des membres de l’équipage que les armes étaient envoyées en Somalie, mais ces informations sont encore à vérifier et peuvent évoluer à mesure que l’enquête se poursuit, selon le porte-parole.

Quelqu’un a acheté 2 000 vieux AK47 et des RPG, peut-être en Irak ou ailleurs dans le Golfe, pour les vendre en Somalie. Cela fait sens. Il y a une guerre civile en Somalie et il est peu risqué d’y vendre des armes.

Mais voici que le commandement central des Etats-Unis invente une histoire farfelue à propos de la découverte australienne :

D’après les Etats-Unis, les armes proviendraient initialement d’Iran et étaient probablement destinées aux rebelles Houthis au Yémen, a déclaré le lieutenant Ian McConnaughey de la Marine des Etats-Unis à CNN.

Le Commandement central américain continue de se renseigner sur la destination finale des armes, a dit McConnaughey.

Il n’y a pas la moindre preuve permettant d’affirmer que ces armes sont parties d’Iran pour aller au Yémen. Et les circonstances rapportées par les Australiens semblent rendre cela tout à fait improbable. Mais le reportage de la CNN, dont je viens de citer un extrait a pour titre : Les armes saisies par l’Australie pourraient venir d’Iran et être destinées aux Houthis, reprenant ainsi à son compte les mensonges saoudiens.

Le Yémen est inondé d’armes. Les Saoudiens ont largué à maintes reprises des milliers d’armes neuves à leurs forces par procuration dans le sud du Yémen. Beaucoup de ces armes ont été saisies par les Houthis et celles qui parvenaient aux forces saoudiennes par procuration ont été immédiatement vendues au plus offrant. Tous les fusils d’assaut modernes possibles et imaginables sont disponibles sur les marchés d’armes de Sanaa. Pourquoi s’embarrasser à expédier de vieux AK47 au Yémen où même les ménages les plus pauvres ont déjà de meilleures armes ?

Un analyste yéménite note :

Hisham Al-Omeisy @omeisy

Ainsi, l’Iran a envoyé 1989 AK47 bas de gamme et 100 RPG au #Yemen déjà inondé de meilleurs AK47 & RPG ! J’ai raté un épisode ?

Et un autre :

Haykal Bafana @ BaFana3

C’est la 2ème fois que les États-Unis prétendent que les armes en route vers la Somalie sont des « armes iraniennes destinées aux Houthis du Yémen ». On dirait presque que Washington cherche à pousser l’Arabie Saoudite encore plus loin.

Ni les Saoudiens, ni leurs mandataires sur le terrain, ne peuvent gagner la guerre au Yémen. La société de mercenaires Blackwater / Xe avait été engagée pour fournir un bataillon de combattants étrangers. Ils ont essayé de prendre Taiz aux Houthis, mais ils ont été défaits. Ils ont dû se retirer parce qu’ils avaient trop de pertes. Alors, les Saoudiens ont dépensé 3 milliards de dollars de plus pour que Dyncorp leur fournisse d’avantage de chair à canon. Ni les Saoudiens, ni leurs mercenaires, ne peuvent gagner la guerre d’aucune manière, et il n’y a aucune raison sensée de continuer à les aider.

Les banques ont cessé de certifier des lettres de crédit pour les importations de produits alimentaires au Yémen et les quelques navires qui viennent encore au Yémen doivent payer d’énormes pots de vin pour pouvoir décharger. La famine au Yémen va s’intensifier au cours des prochains mois. Il y aura de plus en plus de morts.

Pendant ce temps, Al-Qaïda occupe de plus en plus de terres dans le sud du Yémen et gagne les cœurs et les esprits des habitants affamés :

L‘Arabie Saoudite a besoin de toute l’aide possible pour sortir du Yémen sans trop de dommage. Elle accuse l’Iran d’intervenir dans son arrière-cour, ce qui crée des tensions entre les deux pays. La fébrilité a atteint son apogée quand l’Arabie Saoudite a pris connaissance d’une vidéo montrant le Hezbollah libanais pro-iranien en train de former des Houthis à la guerre du renseignement, à l’intérieur même du Yémen. L’authenticité de la vidéo m’a été confirmée par des sources proches de la direction du Hezbollah. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant qu’on constate une collaboration entre la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite et Ansar al-Sharia (AQAP) pour la lutte contre les Houthis Zaydi tandis que les tensions entre l’Arabie Saoudite et l’Iran s’intensifient.

Ansar al-Sharia apparaît comme le grand vainqueur de cette guerre : il offre un soutien en infrastructure et il « recrute » en gagnant «  les cœurs et les esprits » à travers ses activités, ses services publics et ses jeux.

Al-Qaïda dans la péninsule arabe, alias Ansar al-Sharia, est le seul à gagner quelque chose au Yémen. Il a tenté plusieurs fois de cibler les civils américains et est qualifié d’organisation terroriste par les Etats-Unis. Il se bat aux côtés des Saoudiens.

Mais l’armée des Etats-Unis dans le Golfe n’a rien de mieux à faire que de promouvoir les mensonges de l’Arabie Saoudite sur la guerre contre le Yémen. Pour qui ces gens du Commandement central des Etats-Unis travaillent vraiment ?

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet

source: http://www.comite-valmy.org/spip.php?article6928

____________________________________________________________

Les Sionistes ont pris d’assaut la mosquée d'Al-Aqsa

 

IRIB- Soutenus par les militaires du régime sioniste, les colons sionistes ont pris d’assaut la mosquée d'Al-Aqsa.

Ce dimanche, un groupe de colons sionistes, soutenus par les militaires israéliens, ont attaqué et profané la mosquée d'Al-Aqsa, déclenchant des affrontements entre les deux parties.

Selon une autre information, un jeune palestinien est tombé en martyr, aujourd’hui, dans la bande de Gaza, sous les balles des militaires sionistes.

De même, des milliers de Palestiniens ont participé aux funérailles de 2 jeunes palestiniens, tombés en martyrs, lors du raid aérien israélien sur Beit Lahia, dans le Nord de cette région.

Tôt, samedi, les avions de combat de l’armée du régime sioniste ont attaqué, à maintes reprises, Gaza et son Nord, faisant tomber en martyrs un enfant de 10 an et sa sœur.

 

toute cette nouvelle campagne de crimes et d'exaction du régime sioniste est à mettre en relief avec leurs volonté de détruire la mosqué pour y construire un temple , pour cela ils devront continuer à chasser les palestiniens de leurs terre ancestral et se les approprier , je rappelle que les sionnistes d'aujourd'hui sont pour la plus grande partie des européens de l'est convertis et qu'ils n'ont rien à voir avec ces terres de prèt ou de loin à part sa colonisation après la seconde guerre mondiale et qui continue depuis plus de 70 ans mis à part des juifs palestiniens qui vivaient avec leurs frere musulmans et chrétiens sur ces terres en harmonie avant ce grand désastre la collonisation sioniste , pour s'en convaincre il suffit de les regarder ils sont du type cocasien et non du type sémite comme les arabes " un chat fait pas un chien" ils peuvent répéter leurs mensonges des millions de fois comme le disaient les nazi ca restera des mensonges !!!!

 

 

 

humour : le sionisme

le sionisme créateur du mensonge

Le yemen : l'agression de ce peuple a pour but le controle du détroit de Bab-el-Mandeb par l'arabie des saouds et israel "Le détroit de Bab-el-Mandeb est le quatrième passage maritime le plus important au niveau mondial en termes d’approvisionnement énergétique ", israel et les occidentaux sont parties prenantes dans ce conflit ,cette agression de type impérialiste n'étant pas très avouable après le désastre libyen et les guerres par procurations actuelle en syrie , en irak et en afganistan c'est l'arabie des saouds qui a pris la tete d'une coalition pour attaquer le yemen afin d'y replacer leur marionette l'ex président Hadi

je reproduit ici un article intéressant parut sur "veterants today" suite à la destruction de deux chasseurs probablements israeliens par les forces yeménites ce qui prouve l'implication du régime sioniste dans ce conflit malgrès le maquillage des chasseurs aux couleurs de l'arabie leurs provenances ne fait que peu de doute !

 

 

F-16 israéliens abattus dans le ciel au-dessus du Yémen

F-16 israéliens abattus dans le ciel au-dessus du Yémen
 
nous publiions un article de VT au sujet de l’explosion d’une bombe que leurs experts affirment être une bombe nucléaire à neutron. Ils rajoutaient que le vecteur de cette bombe pourrait être un F-16, et des F-16, l’Arabie Saoudite n’en dispose pas. Cela confirme, une fois de plus, que toutes les guerres au Moyen-Orient sont des guerres israéliennes. C’est peut-être même la seule raison d’exister de cet état. Israël ne serait qu’une sorte de poste de commandement pour le maintien du chaos, manageant les guerres actuelles et passées depuis plus de 50 ans, en Syrie, en Iraq, au Yemen, au Soudan, etc., et distribuant les rôles aux uns et autres, mettant parfois la main à la pâte.
 
 

***

La semaine dernière, deux F-16 ont été abattus au-dessus du Yémen. Examinées, les deux épaves ont révélé des types d’avions jamais fournis à une nation arabe, ni à l’Arabie Saoudite, à aucune. Dans la région, le seul «acheteur» de ce type d’avion est «Israël».

Avec deux avions israéliens marqués fraîchement aux couleurs saoudiennes abattus la semaineF-16 israéliens abattus dans le ciel au-dessus du Yémen dernière, et une forte confirmation d’attaque thermonucléaire tactique sur une base aérienne yéménite, d’attaque à la bombe à neutrons (sans radiations résiduelles), clairement, la guerre au Yémen est à présent une guerre israélienne.

Au Yémen, dans la province au nord de Sanaa, les forces de défense aérienne yéménites ont abattu un avion de chasse aux couleurs de l’Arabie, tandis qu’il effectuait des frappes aériennes. C’est le deuxième F-16 abattu cette semaine – manifestement, les forces des défenses aériennes yéménites ont été grossièrement sous-estimées. Le chasseur F-16 saoudien abattu s’est ensuite écrasé dans la région de Bayt Khayran du district de Bani Harith, dans la partie nord de Sanaa.

Le 11 mai, la chaîne de télévision yéménite Al-Masirah a signalé que les combattants Ansarullah ont abattu un chasseur aux couleurs marocaines qui violait l’espace aérien de la vallée de Noshour dans la province septentrionale de Saada. L’avion abattu aujourd’hui aurait mené un certain nombre de frappes aériennes contre Al-Dailami, la base aérienne du Yémen. Les jets saoudiens effectuent des frappes militaires contre le Yémen depuis le 26 mars.

L’analyse des épaves montre que ces avions sont d’origine inconnue. Bien qu’ils les ont peints aux couleurs saoudiennes, nous savons que ce ne peut pas être des avions de l’Arabie et sont en fait des avions israéliens pilotés par des pilotes arabophones de l’armée de l’air israélienne, membres d’une unité «Kamikaze» spéciale qui vole sur des F-16 spécialement modifiés, «porteurs d’armes nucléaires», chargés d’opérations apocalyptiques contre l’Iran, la Russie ou l’Europe occidentale.

L’un de ces avions est probablement responsable du largage de la bombe à neutrons sur le Yémen il y a quelques jours. Les médias yéménites ont signalé que deux «roquettes» transportées par le jet de combat n’ont pas explosé et ont été trouvées dans l’épave ; le plus probable est qu’il s’agit de missiles Sidewinder, de défense air-air. Nous ne connaissons pas les autres armes que l’avion transportait. Les pilotes des deux avions abattus n’ont pas été retrouvés.

L’avion a été abattu par un système BUK modernisé par la Russie. Le Yémen est bien équipé en armes russes modernes, y compris des Mig-29 et des systèmes de défense aérienne perfectionnés, un fait manifestement négligé par les Saoudiens et leurs alliés israéliens ; ils ont grossièrement sous-estimé les capacités de leur ennemi et comme nous l’avons vu auparavant, notamment dans le sud du Liban contre le Hezbollah – «Israël» ne massacre pas aussi bien quand ses victimes sont préparées et capables de riposter ; peut-être pensaient-ils bombarder des civils sans défense à Gaza ?

Source : Veterans Today

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=15070&cid=304#.VWVN8kYcTs5

cette recolonisation via des révolutions colorés avec mercenaires djihadistes ou néonazi "libye , ukraine , syrie ..."ou la répression de vrai révolutions populaires comme au yemen ou  au barhein a repris en ce début de 21 éme siécle suite avec à la destruction des tours jumelles le 11/09/2001 probable opération sous faux drapeau . Depuis  ce funeste jour , le mensonge est devenu pour les "élites" une constante et la manipulation des masses est devenu un mattraquage médiatique permanant via les médias mainstream

à qui profite le crime?

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : spartacus info
  • spartacus info
  • : notre volonté est d'informer et de combattre la désinformation des médias bourgeois aux ordres spartacus est un hommage à ce premier révolutionnaire de l'histoire et à rosa de luxemburg pour moi véritable continuatrice de l’œuvre de Marx elle meurt assassiné aux côtés de Karl Liebknecht par la sociale démocratie le 15 janvier 1919
  • Contact

Recherche

Pages